Immobilier : elle est parfois plus chère que le crédit, n'hésitez pas à changer d'assurance emprunteur !

Immobilier

GAIN - Le coût du crédit est tellement faible en ce moment que le prêt en lui-même coûte désormais parfois moins cher que l'assurance de prêt. Différents exemples réels fournis ce mardi par le courtier Meilleurtaux illustrent cette situation toujours plus fréquente. Changer d'assurance est facile et peut rapporter des milliers d'euros.

Les taux d'intérêt des emprunts immobiliers n'ont jamais été aussi réduits. Le coût du crédit a en effet baissé en moyenne de 65% en cinq ans pour 200.000 euros empruntés, souligne Meilleurtaux dans son Observatoire présenté ce mardi 8 octobre. Dans ces conditions inédites, il arrive que l'assurance de prêt, obligatoire, soit finalement plus chère que le crédit en lui-même ! Voici quelques cas réels fournis par le réseau d'agences de courtiers en crédit et en assurance.

EXEMPLE 1 

Coût du crédit : 20.616 euros / Coût de l’assurance : 27.000 euros

Il s'agit d'un emprunt de 200.000 euros sur 20 ans à 0,80%. 

Le taux de l'assurance se situe pour sa part à 0,36%.

L'emprunteur 1 est assuré à 100 % pour un coût de 18.000 euros. 

L'emprunteur 2 à 50% pour 9.000 euros.

EXEMPLE 2

Crédit :  26.144 euros / Assurance : 28.800 euros

Emprunt de 200.000 euros sur 20 ans à 1,25%

Assurance : 0,36%

Emprunteur 1 à 100% : 14.400 euros

Emprunteur 2 à 100% : 14.400 euros

EXEMPLE 3

Crédit : 5.355 euros / Assurance : 6.750 euros

Emprunt de 150.000 euros sur 10 ans à 0,70%

Assurance : 0,45%

Emprunteur 1 à 50% : 3.375 euros

Emprunteur 2 à 50% : 3.375 euros

Lire aussi

Contrairement au crédit, l'assurance n'est pas amortissable

Comment expliquer ces chiffres ? "Contrairement au coût du crédit, l'assurance est calculée (dans la très grande majorité des cas) sur le capital emprunté et donc non amortissable. La somme acquittée par l'emprunteur reste donc identique toute la durée du prêt", explique Meilleurtaux. Autrement dit, le taux d'intérêt du crédit est appliqué mois après mois sur le montant restant à rembourser, qui diminue donc petit à petit. A l'opposé, le taux d'assurance s'applique pendant toute la durée du crédit sur le capital de départ, qui reste donc invariable. Pour reprendre notre deuxième exemple, un taux d'assurance à 0,36% et un taux d'intérêt à 1,25% entraînent ainsi deux coûts très proches.

Alors que la renégociation de prêt n'est plus toujours intéressante pour les souscripteurs qui ont déjà un bon taux, l'assurance emprunteur demeure quant à elle un levier pour réaliser des économies. Il est en effet tout à fait permis d'en changer en cours de crédit ou d'opter dès le départ pour une offre proposée par un autre établissement que celui qui prête. Nous détaillions la marche à suivre dans ce précédent article. Un sondage réalisé il y a quelques mois par le comparateur d'assurance Magnolia.fr révélait que le gain dépassait 10.000 euros pour 13,5% de ses clients, se situait entre 5.000 et 10.000 euros pour 13,5% ; entre 1.000 et 5.000 euros pour 41,9% et entre 500 et 1.000 euros pour 28,4%.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter