Immobilier : ressemblez-vous au portrait-robot de l'acheteur francilien ?

Immobilier
DirectLCI
PROFIL-TYPE - En Ile-de-France, ceux qui achètent un premier bien immobilier ont en moyenne 33 ans et s'endettent sur 23 ans, selon le Baromètre du logement dévoilé ce mardi par un réseau de banques francilien. Ceux qui se lancent pour la deuxième fois dans un processus d'achat ont passé les 40 ans et empruntent presque un demi-million d'euros.

Alors que les taux de crédits immobiliers frôlent leurs plus bas historiques, qui se jette actuellement à l'eau en région parisienne ? Selon le Baromètre du logement dévoilé ce mardi 23 octobre par le Crédit agricole Ile-de-France, ceux qui se lancent dans un premier achat immobilier ont en moyenne 33 ans et s'endettent sur 22 ans et demi (271 mois). Ils empruntent 286.000 euros pour acheter majoritairement un bien ancien aux portes de la capitale. A peine 16,7% d'entre eux s'offrent en effet un appartement dans Paris intra-muros. L’Essonne, les Hauts-de-Seine et les Yvelines sont les trois départements remportant le plus de succès en Ile-de-France. 


Selon cette étude qui s'appuie sur 11.000 prêts accordés au premier semestre par les agences franciliennes du Crédit agricole, les acheteurs qui étaient déjà propriétaires (ou encore en train de rembourser un prêt immobilier) ont en moyenne 41 ans quand ils achètent un deuxième bien (en gardant ou non le premier). Disposant déjà d'un patrimoine, ils empruntent près de 476.000 euros sur 17 ans et demi (209 mois). Ces acheteurs, ayant souvent déjà construit une famille, privilégient la qualité de vie. Leurs critères prioritaires sont les moyens de transport pour rester connectés à Paris, les espaces verts et les établissements scolaires.

Une autre étude, portant sur la France entière et menée par le Crédit foncier, indique pour sa part que l'investisseur locatif est âgé de 45 ans en moyenne et achète un bien de 170.000 euros en empruntant sur près de 21 ans. 


Depuis la rentrée de septembre, à condition d'être bon négociateur et de présenter un excellent dossier, les taux inférieurs à 1% pour des durées n’excédant pas 15 ans sont devenus une réalité. Le Crédit agricole Ile-de-France propose même aux primo-accédants, non éligibles au prêt à taux zéro réglementé par l'Etat, des prêts à 0% sur une partie de la somme empruntée (10% plafonné à 30.000 euros).  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter