Faut-il gagner plus de 11 000 euros par mois pour acheter 75m² à Paris ?

Faut-il gagner plus de 11 000 euros par mois pour acheter 75m² à Paris ?
Immobilier

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Pour devenir propriétaire d'un logement de 75 mètres carrés dans la capitale, des revenus mensuels d'au moins 11 000 euros seraient indispensables. Peut-on se fier à ce chiffre, relayé cette semaine par plusieurs médias ? LCI a sorti sa calculette.

Plus grand monde ne s'étonne des statistiques sur le marché de l'immobilier parisien. Pourtant, un chiffre marquant a été largement commenté en cette rentrée : 11 000 euros. Voilà le revenu mensuel aujourd'hui nécessaire pour devenir propriétaire d'un logement de 75 mètres carrés intra-muros. Une somme considérable qui a de quoi décourager de nombreux salariés, et qui en condamne beaucoup à rester dans le parc locatif. 

Les chiffres décortiqués

À l'origine de ces observations, partagées aux rédactions via un communiqué de presse, on retrouve le réseau de courtiers en crédits immobiliers Vousfinancer. Pour mieux comprendre la méthode de calcul utilisée et analyser en détail ce chiffre, LCI a contacté sa porte-parole, Sandrine Allonier. La première étape, explique-t-elle, consiste à "obtenir auprès des notaires le montant du prix au mètre carré dans la capitale. [...] Une fois ce montant moyen récupéré, nous le multiplions par 75, la surface en mètres carrés qui nous semblait appropriée pour un couple avec enfant."

Lire aussi

Le résultat de cette multiplication ? 771 00 euros. "Il s'agit de la valeur brute du bien, sans compter les frais. Pour ces frais justement, environ 10% de cette somme, nous avons considéré qu'ils étaient financés par un apport de l'acquérant. Vous noterez que la facture est élevée…" Qu'en est-il du crédit ? "Il porte sur 20 ans", précise Sandrine Allonier, "avec un taux standard à ceux observés sur le marché, soit 1,35%. On obtient alors des mensualités hors assurances qui s'élèvent à 3667 euros."

La prudence des banques

Pour comprendre comment aboutir aux 11 000 euros annoncés, il faut garder en tête que les banques ne prêtent pas des sommes qu'elles jugent impossibles à rembourser. Ainsi, elles respectent le plus souvent ce que l'on nomme la "règle des 33%", qui signifie que l'on acceptera de vous prêter jusqu'à un tiers du montant de vos revenus. Il suffit alors de multiplier 3667 euros par trois pour retrouver la somme de 11 000 euros (11 001 exactement).

Dans la capitale, les banques octroient des prêts plus facilement lorsque les acheteurs se présentent avec un apport. Éric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier constate que Paris est une ville où "les propriétaires disposent souvent d'apports de 20-30%, parfois un peu plus". "Si l'on veut acheter aujourd’hui un appartement de 100 mètres carrés sans un minimum de fonds propres, il faut un train de vie très important..." Pour cette raison, presque trois quarts des achats (72%), sont effectués par des personnes déjà propriétaires. Elles ont la possibilité de revendre leur logement pour disposer d'un apport confortable et migrent vers de plus grandes surfaces. 

Des logements pour une minorité

"Si vous partez de zéro, sans économies, et que vous devez tout emprunter pour réaliser votre achat, ça fait de sacrées sommes", admet Éric Allouche. Une situation problématique à Paris, mais qui s'étend aussi à d'autres métropoles. La porte-parole de Vousfinancer, Sandrine Allonier, indique que "Lyon a le même problème, avec des prix dans l'immobilier en hausse de 60% sur les dix dernières années".

Dans ces conditions, quels sont les Français encore en mesure de devenir propriétaires ? 

Si un couple doit disposer de 11 000 euros de revenus pour acquérir un 75 mètres carrés parisien, cela revient à 5500 euros de revenus mensuel par conjoint. Grâce au simulateur mis à disposition par l'Observatoire des inégalités, on découvre que seuls 4% des salariés touchent un salaire suffisant. 

Lire aussi

À l'intérieur même de Paris, des disparités importantes émergent. En conservant comme base un logement de 75 mètres carrés, il apparaît que certains arrondissements demeurent bien plus "abordables" que d'autres. Dans le 19ème, 8798 euros mensuels sont nécessaires pour devenir propriétaire, contre 14 898 euros dans le 6ème. La capitale n'en demeure pas moins un cas à part en matière d'immobilier : "On ne peut quasiment plus y construire", rappelle Éric Allouche, le directeur exécutif d'ERA Immobilier. "Rien n'indique aujourd'hui une baisse des prix à venir, surtout dans une période où l'immobilier est devenu – si vous me permettez l'expression -, un îlot de certitudes dans un océan mouvant. Investir dans les zones périphériques peut sans doute constituer une alternative."

Si les chiffres du logement à Paris vous donnent le tournis, il est toujours possible de fuir la capitale. Dans de nombreuses villes les revenus mensuels nécessaires à l'achat d'une surface identiques sont bien plus faibles. Jugez plutôt :

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter