Les loyers augmentent dans la majorité des grandes villes

Des cartons de déménagement / Photo d'illustration
Immobilier

LOCATIONS - Qu'ils soient vides ou meublés, les logements à louer sont actuellement proposés pour des loyers plus élevés qu'il y a un an, selon le baromètre Seloger publié ce lundi. Découvrez les grandes villes où les évolutions sont les plus marquantes.

La tendance est à la hausse. A l'échelle de la France, les loyers des logements vides ont augmenté en moyenne de 2% sur un an*, pour atteindre désormais une moyenne de 702 euros mensuels charges comprises. La progression est un peu plus marquée, en moyenne 3%, pour les locations meublées dont le loyer s'élève désormais en moyenne à 744 euros, toujours charges comprises. 

Ces données, issues du dernier baromètre des loyers SeLoger publié ce lundi 14 septembre, concernent les logements du parc privé proposés à la location sur la plateforme d'annonces immobilières. L'étude, qui détaille les évolutions dans les communes de plus de 100.000 habitants, montre que "la hausse des loyers devient une réalité dans une grande majorité de ces grandes villes. Avec des augmentations parfois significatives, comme à Boulogne-Billancourt où nous observons une progression de 13% sur les douze derniers mois des loyers sur les bien loués vides", pour atteindre 1.504 euros par mois charges comprises, précise Séverine Amate, porte-parole chez SeLoger.

Lire aussi

Même si les montants sont bien moins élevés, des majorations notables sont également enregistrées en particulier à Rennes (657 euros, +7%), au Havre (548 euros, +5%), à Strasbourg (721 euros, +4%), à Reims (577 euros, +3%) ou encore à Nantes (692 euros, +3%). Un recul est en revanche observé à Clermont-Ferrand (548 euros, -4%), Montreuil (1.002 euros, -4%), Annecy (827 euros, -3%) et Paris (1.579 euros, -2%), où les loyers sont, en moyenne, les plus élevés. A l'autre extrémité, on retrouve Limoges, où le loyer moyen se limite quant à lui à 484 euros, soit plus de trois fois moins que dans la capitale. 

Du côté des logements meublés, c'est à Strasbourg que les loyers, toujours charges comprises, progressent le plus (804 euros, +17%). Une envolée est également observée à Lyon (1.075 euros, +16%), à Tours (674 euros, +11%), Bordeaux (909 euros, +10%), Toulouse (750 euros, +10%), Reims (671 euros, +10%) ou encore Angers (648 euros, +10%). Des baisses comprises entre 1% et 5% sont en revanche enregistrées à Dijon, Rennes, Besançon, Boulogne-Billancourt, Saint-Denis, Limoges, Grenoble et Saint-Étienne. Le recul le plus net (12%) concerne Montreuil. Au niveau des montants moyens à débourser chaque mois, on retrouve aux deux extrémités Limoges (458 euros) et Paris (1.806 euros). 

*Ce baromètre des loyers Seloger mesure la variation entre les mois de mai, juin, juillet et août 2019 et 2020. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent