L'immobilier s'envole encore à Paris : il faut gagner 10.000 euros par mois pour acheter 75 m²

Immobilier
DirectLCI
IMMOBILIER - Les prix des biens ne cessent de grimper dans la capitale (en moyenne 9.570 euros/m² selon les derniers chiffres des Notaires). Au point qu'il faudrait désormais gagner plus 10.000 euros par mois - avec un apport de 10% - pour acquérir un bien de 75m², selon les calculs du courtier Vousfinancer.

La capitale est plus que jamais hors de prix en matière d'immobilier. Le mètre carré des biens anciens à Paris a atteint en moyenne 9.570 euros fin 2018 (et devrait grimper à 9.730 euros en avril), selon les dernières données présentées vendredi dernier par les Notaires du Grand Paris. Et les taux d'intérêt des crédits actuellement très bas ne suffisent pas à maintenir le pouvoir d'achat immobilier dans la capitale.


Résultat, pour loger sa famille avec deux enfants à Paris même, il faut gagner plus que confortablement sa vie. Il convient en effet de disposer de pas moins de 10.600 euros par mois pour acheter actuellement un appartement de 75 m² (avec un apport de 10%), calcule ce lundi 4 mars le courtier Vousfinancer. Pour un bien de 50 m², il faut gagner au minimum 7.000 euros par mois (avec un apport de 10%). Même à deux, ces salaires très élevés correspondent au premier décile de revenus (c'est-à-dire les 10% les plus hauts) des profils d'emprunteurs ayant fait appel à ce courtier l'an dernier.

Un apport moyen de 122.500 euros à Paris

"Jusqu’à maintenant, entre 2012 et 2017, la hausse des prix à Paris était compensée par le niveau des taux. Mais ce n’est plus le cas depuis que les prix ont passé le seuil symbolique des 9.000 euros le m² début 2018. A près de 10.000 euros, [pour une même mensualité : ndlr], on ne peut plus acheter que 21,2 m² avec [les taux actuels] contre 24 m² en 2010 ou 2016 [avec les taux de l'époque]", analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.


En parallèle, toujours selon le courtier, le montant de l'apport est également très élevé. Parmi les clients faisant appel à ses services, il atteint en effet 122.500 euros en moyenne tous dossiers confondus dans la capitale (48.500 euros pour ceux qui achètent un bien pour la première fois et 172.000 euros pour les autres).

Un véritable risque de sortie du marché de certaines typologies d’acheteurs à ParisSandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer

On est loin en effet aujourd'hui du point bas de 2009, à 6020 euros/m². Certes, à l'époque, "les taux de crédit dépassaient les 4% sur 20 ans rappelle le courtier". Mais depuis, "même s'ils ont été divisés par trois, l'envolée des prix à Paris n'est plus compensée par la baisse des taux". D'autant que le contexte actuel de taux très attractifs (1,55% en moyenne sur 20 ans chez Vousfinancer) a pour effet d'intensifier la demande et, par ricochet, d'augmenter les prix.  


Conséquence, "il y a un véritable risque de sortie du marché de certaines typologies d’acheteurs à Paris comme les ménages modestes ou les primo-accédants qui n’ont plus la possibilité d’acheter la surface dont ils auraient besoin. D’ores et déjà 98 % de nos clients à Paris ont un apport personnel, contre 80 % en moyenne France entière. Actuellement l’allongement des durées de prêts permet de compenser en partie la hausse des prix, mais ce levier de solvabilisation commence à atteindre ses limites" analyse encore Sandrine Allonier. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter