Malgré l'incertitude, près de huit Français sur dix maintiennent leur projet immobilier

Malgré l'incertitude, près de huit Français sur dix maintiennent leur projet immobilier
Immobilier

VALEUR REFUGE - Alors que les Français sont en phase de déconfinement, bon nombre d'entre eux affirment vouloir poursuivre leur projet d'achat immobilier, selon un sondage OpinionWay.

Avec le déconfinement, il est à nouveau possible de déménager et de visiter des logements en vente. Et ça tombe bien car les Français sont bien décidés à poursuivre leurs projets dans ce domaine, ce qui devrait aider à la reprise du marché. Ainsi, selon un sondage Egide Informatique, réalisé par OpinionWay*, malgré les incertitudes économiques liées à l'épidémie de coronavirus, 79%  des projets immobiliers sont maintenus. Toutefois, la prudence reste de mise, 41% des personnes interrogées souhaitant tout de même retarder le leur de plusieurs mois. 

Et la perspective d'une évolution des prix de l'immobilier ne semble pas être un critère essentiel dans leurs motivations puisque les personnes interrogées déclarent le plus souvent qu'elles se sont décidées sur le fondement d'autres raisons, autant pour choisir de maintenir leur projet (30%) que de le reporter (27%) ou de l'annuler (17%). 

Un résultat de bon augure pour Yves Sanchez, le directeur général d'Egide Informatique : "Avant de lancer ce sondage, nous nous attendions à des intentions plus pessimistes. Pour comparaison, la crise financière de 2008 avait provoqué une chute de 30% des transactions et une baisse de prix de 8%. La prudence est de mise, mais il semble que nous nous dirigions plus vers un changement de comportement plutôt qu'une crise du secteur", analyse-t-il.

Des budgets d'acquisition en légère hausse

Autre enseignement de cette enquête, les Français voient désormais plus grand : besoin d'espace, songe d'une terrasse ensoleillée et d'un jardin arboré... les effets du confinement y sont certainement pour quelque chose. Résultat, leur budget d'achat immobilier est en légère hausse, passant de 159.000 euros avant le confinement à 163.000 euros après le confinement, soit une augmentation de 3%. 

En revanche, la tendance est inversée pour les budgets consacrés aux projets de location d'un bien immobilier. Il faut dire que cela concerne davantage les Français plus modestes. Le budget moyen consacré à un projet de location passe ainsi de 603 euros en moyenne avant le confinement à 571 euros après le confinement, soit une baisse de 5%. 

Lire aussi

Autre conséquence du confinement, les campagnes apparaissent bien plus alléchantes que les villes. Preuve en est, une partie des habitants des grandes agglomérations sont allés se confiner en province pour trouver plus de confort et d'espace. Une décision facilitée en partie par le télétravail. Et en matière d'investissement, une grande majorité des Français feraient le même choix s'ils avaient la possibilité d'investir dans un bien immobilier : selon OpinionWay, 70% choisiraient plutôt un bien en dehors de ces agglomérations, contre 23% qui opteraient pour un investissement dans une métropole comptant 100.000 habitants ou plus. 

Le premier choix des Français serait même d'investir en zone rurale, le plus souvent davantage accessible financièrement (32%). 23% déclarent qu'ils investiraient dans une petite ville (3 500 à 20 000 habitants), et 15% dans une ville moyenne (20 000 à 100 000 habitants). L'Île- de-France apparaît en outre peu attractive en matière immobilière pour la plupart des Français, seulement 11% déclarant qu'ils y feraient cet investissement, contre 12% dans une grande métropole régionale. Seuls les habitants de la région parisienne opteraient en majorité pour un investissement dans une grande agglomération, en Île-de-France ou en province (53% contre 29% des habitants des autres grandes métropoles régionales, 11% des habitants des agglomérations moyennes, 14% des petites agglomérations et 9% des habitants des zones rurales). 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

#Perriscope n° 23 - "Faire payer les riches", est-ce raisonnable ? Un million de chômeurs en plus en France ? "C'est possible"... mais pas inéluctable

* Sondage Opinion Way pour Egide Informatique réalisé par questionnaire en ligne du 29 au 24 avril 2020 auprès d’un échantillon de 1027 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent