Marché immobilier : les prix grimpent toujours, mais à un rythme moins effréné

Immobilier

HAUSSES - Les prix des logements ont encore battu des records au deuxième trimestre, augmentant de 2,3% sur un an, selon le bilan qui sera présenté ce mercredi par la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim). Le nombre de ventes, approchant le million, reste lui aussi phénoménal.

Le million de transactions réalisées sur les douze derniers mois a encore une fois été frôlé. Selon le bilan trimestriel qui sera présenté ce mercredi 3  juillet par la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), le marché de l'ancien reste "particulièrement dynamique". Tout pousse à croire que la perspective record de 990.000 ventes sur l'ensemble de 2019 sera atteinte. Si cela se confirme, la hausse annuelle serait alors de 2,6%. Pour mémoire, 965.000 opérations avaient été conclues en 2018 et 964.000 en 2017, contre un peu moins de 700.000 trois ans plus tôt. 

Rien ne semble non plus pouvoir arrêter la tendance générale des prix à la hausse, même si le rythme est moins rapide que ces dernières années. A l'échelle de la France, le mètre carré a ainsi progressé en moyenne de 2,3% au deuxième trimestre 2019 par rapport au deuxième trimestre 2018 (contre 4,3% un an plus tôt). Cette augmentation est d'autant plus notable que l'inflation annuelle s'établissait seulement à 0,9% en mai. 

Le mètre carré en hausse de 8,2% à Nantes et de 5,7% à Lyon

Le mètre carré a ainsi atteint 2.646 euros en moyenne sur la France entière. Des disparités se cachent pourtant derrières  ces moyennes : d'une part, au niveau national, entre les appartements (3.548 euros/m², + 3,2%) et les maisons (2.189 euros/m², +1,4%), d'autre part, entre l’île-de-France (4.607 euros/m², +4,3%) et la province (2.232 euros/m², +1,4%). Les prix des appartements se situent ainsi à 5.838 euros/m² (+4,8%) en région parisienne et 2.723 euros/m² (+1,8%) dans le reste du pays et ceux des maisons respectivement à 3.300 euros (+2,4%) et 2.026 euros (+1,2%). 

Certaines métropoles régionales se démarquent par leur vitalité. A Paris même, les appartements se sont ainsi vendus en moyenne à 9.840 euros/m² (+4,6%). Une belle progression néanmoins en perte de vitesse puisque la hausse atteignait 6% un an plus tôt. Plus marquant, les prix ont bondi de 8,2% à Nantes et de 5,7% à Lyon. En dépit de la tendance généralisée à la hausse, les prix ont à l'inverse reculé à Ajaccio (-1,4%). 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter