Nombre de ventes, taux d'intérêt, investissement locatif... l'immobilier vole de record en record

Immobilier

TRANSACTIONS - Selon l'enquête trimestrielle de Century 21 publiée ce mercredi, le nombre de ventes a bondi de 13,7% sur un an dans le marché de l'immobilier ancien. Une envolée notamment portée par le boom de l'investissement locatif (+19,9%).

Les records ont tous été battus. Le secteur de l'immobilier connaît en effet actuellement un dynamisme exceptionnel. Selon un bilan dévoilé ce mercredi 2 octobre par Century 21 et portant uniquement sur le marché de l'immobilier ancien, l'activité a progressé de 13,7% sur un an, entre le troisième trimestre 2018 et le troisième trimestre 2019. Pour rappel, selon les indices Notaires-Insee, le cap du million de transactions effectuées sur douze mois a aussi été franchi pour la première fois cet été.

Cette envolée s'explique principalement par les taux d'intérêt des crédits immobiliers extrêmement avantageux (et qui continuent de baisser). Ils ont ainsi chuté à 1,17% en moyenne (toutes durées confondues) au mois d'août, selon le dernier Observatoire Crédit Logement / CSA. Ces taux inférieurs à l'inflation pour le quinzième mois consécutif "permettent de solvabiliser des ménages qui, désormais, passent du 'je veux' au 'je peux'", observe Century 21.  

Lire aussi

Selon le réseau d'agences immobilières, ces prêts à moindre coût ont donné la possibilité aux plus jeunes et aux employés-ouvriers de venir grossir les rangs des propriétaires. La part des transactions réalisées par les moins de 30 ans a ainsi augmenté de 8% sur un an, tandis que les employés-ouvriers (tous âges confondus) ont réalisé 40,4% des achats au troisième trimestre. Exemple fourni par Century 21 : "avec un taux de crédit à 4% sur 20 ans, un couple devait gagner 3.000 euros pour pouvoir rembourser une mensualité de 1.000 euros. Pour une somme empruntée équivalente, aujourd’hui avec un taux à 1%, 2 .100 euros par mois suffisent". 

L'investissement locatif représente 27,1% des transactions

Ces conditions bancaires si favorables ont également entraîné une envolée de 19,9% sur un an des achats destinés à être proposés à la location. L'investissement locatif a ainsi représenté 27,1% des transactions réalisées en France au troisième trimestre. Il s'agit là encore d'un niveau jamais atteint. A titre de comparaison, cette proportion était près de deux fois moins importante (14,8%) il y a dix ans. 

A noter que même si  les prix n'ont cessé eux aussi de monter -de façon impressionnante par exemple à Paris où la barre symbolique des 10.000 euros/m² a été franchie en août, selon les indices Notaires-Insee -, à l'échelle de la France, selon Century 21, la hausse est finalement restée contenue (0,9% sur un an, à en moyenne 2.089 euros/m² pour les maisons et 3.538 euros/m² pour les appartements). 

Lire et commenter