Travaux d'économie d'énergie : adieu le "CITE", bonjour "Ma Prime Renov"

Au chaud cet hiver

Toute L'info sur

Achat immobilier ou travaux : les aides pour les propriétaires

BAPTÊME - "Ma Prime Renov" est le nom de la nouvelle aide appelée à remplacer en 2020 ou 2021 (selon le niveau de revenus des bénéficiaires) l'actuel crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Le dispositif figure déjà dans le projet de Budget pour 2020 sous un nom rébarbatif de "prime unifiée".

Elle a désormais un vrai nom. La nouvelle aide financière que le gouvernement veut instaurer pour inciter les ménages à mieux isoler leur logement ou changer leur système de chauffage s'appellera "Ma Prime Renov". Cette précision a été donnée par la secrétaire d'Etat à la Transition énergétique Emmanuelle Wargon, invitée sur LCI ce jeudi 10 octobre. 

Pour répondre à l'urgence climatique, le gouvernement poursuit en effet l'objectif de rénover "500.000 logements par an". Et pour espérer atteindre ce chiffre, 'il est en train de refonder toutes les aides publiques destinées à accompagner les particuliers" effectuant des travaux d'économie d'énergie, explique la responsable politique. 

Lire aussi

Le nouvel outil, qui avait été présenté fin septembre sous le vocable de "prime unifiée" dans le projet de loi de finances (PLF) pour 2020, serait "accessible directement sur Internet de façon très simple" et donnerait également lieu à "un meilleur accompagnement de proximité destiné aux personnes qui ne savent pas à qui s'adresser aujourd'hui". Le dispositif - qui fait l'objet cet automne de débats au Parlement susceptibles de conduire à des modifications - fusionnerait l'une des subventions de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). 

Le sort des 20% des ménages les plus aisés n'est pas réglé

La secrétaire d'État a également rappelé le calendrier d'application. La nouvelle prime entrerait ainsi en vigueur dès janvier 2020 pour la moitié des ménages les plus modestes. Pour les autres, elle garderait la forme d'un crédit d'impôt encore en 2020 avant de se changer en prime en 2021. 

Alors qu'il est question dans le PLF de sortir de ce dispositif les 20% des foyers aux revenus les plus élevés, Emmanuelle Wargon souligne que la discussion parlementaire est en cours : "Il est possible que certains gestes de rénovation [NDLR : comprenez types de travaux] puissent être réintégrés pour les plus aisés afin de montrer symboliquement que c'est important." Ces 20% accaparent il est vrai environ 50% du marché, selon les chiffres du ministère.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter