"J'ai pas le temps" : vendez votre appartement en 48h chrono

"J'ai pas le temps" : vendez votre appartement en 48h chrono

VENTE EXPRESS - Petite révolution dans le marché des transactions immobilières : une jeune start-up française, baptisée Homeloop, propose de racheter votre appartement ou votre maison en seulement 48 heures... sans le brader pour autant. Si elle ne couvre pour l'instant que l'Ile-de-France, l'entreprise espère pouvoir prochainement se développer dans toute la France.

Qui n'a jamais rêvé de vendre son bien immobilier le plus rapidement possible et au meilleur prix ? Un voeu pieu tant les contraintes sont importantes dans ce domaine : comment connaître le prix de vente de son logement ? L'acquéreur est-il solvable ? Ne va-t-il pas se rétracter ? Aurélien Gouttefarde s'est posé toutes ces questions lorsqu'il a décidé de mettre en vente un studio il y a deux ans. "La transaction m'a pris des mois, et la façon de s'y prendre n'avait pas changé depuis que ma mère l'avait acheté il y a vingt ans", explique-t-il à LCI. 


La solution à tous ces désagréments, cet ancien banquier d'affaires l'a trouvée en 2015 en regardant ce qui se fait de l'autre côté de l'Atlantique. "J'ai découvert aux Etats-Unis 'OpenDoor', une start-up qui propose un service révolutionnaire : elle rachète immédiatement votre maison, fait les travaux nécessaires et s'occupe de la revendre", dit-il. Une pratique, disons-même miraculeuse, dans un pays où il faut compter trois mois en moyenne pour vendre un bien.


Il n'en fallait pas plus pour que notre jeune trentenaire laisse tomber les "fusions-acquisitions" et décide de reproduire ce modèle en France. Ainsi est née en juin 2016, la société Homeloop (qui n'officie pour l'instant qu'en Ile-de-France). Le principe est simple : si votre appartement n'est pas soumis à une zone de préemption - en clair, si on n'est pas obligé de demander à la mairie une autorisation d'achat - vous recevez une estimation ferme et précise en 48 heures. Sinon, ça peut prendre un peu plus de temps, comptez deux à trois semaines. 

En vidéo

Ce que prévoit le gouvernement pour accélérer les transactions immobilières

Vendre rapidement grâce à un algorithme

Concrètement, ça marche comment ? "Il suffit au vendeur de réserver un créneau d'une dizaine de minutes avec l'un de nos conseillers par le biais de notre site internet", détaille Aurélien Gouttefarde. "Pendant ces 10 minutes, on fait le point sur son projet, on s'assure aussi qu'il a bien quelque chose à vendre, histoire de faire fuir les arnaqueurs potentiels, prévient-il. Si son appartement rentre dans nos critères de sélection (à savoir des biens de 3 ou 4 pièces, plus difficiles à vendre que des studios, compris entre 350.000 et 600.000 euros), on lui délivre en 24h une première fourchette de prix en fonction de l'analyse faite par notre algorithme."


Car voilà bien le secret de cette jeune entreprise florissante pour répondre aux attentes des vendeurs pressés, et proposer le prix le plus juste, elle s'est offert les services d'un algorithme. En clair, une base de données qui recense toutes les transactions immobilières réalisées à Paris et en Ile-de-France depuis 1998, à quoi la société ajoute des critères qualitatifs (l'appartement est-il dans un quartier animé, proche des commerces, du métro ...) et la machine n'a plus qu'à faire le reste. 

On s'approche au plus près des prix du marché mais cela reste une fourchette... Et nous, on achète plutôt dans le bas de cette fourchette.Aurélien Gouttefarde

Résultat, Homeloop s'approche au plus près des prix du marché. "Mais cela reste une fourchette, résume le jeune entrepreneur. L'important pour nous, c'est de ne pas partir sur un différentiel de 50.000 ou 100.000 euros avec le prix désiré par le vendeur. Mais comme il faut bien vivre, on achète plutôt dans le bas de cette fourchette. En même temps, contrairement à un marchand de biens traditionnel qui va plutôt faire des offres 20 à 25% en dessous du prix du marché, nous on va essayer de se positionner 8 à 9% en dessous d'un scénario idéal."


"Quelque part, notre prix, il faut le comparer au prix réel que vous allez toucher après six mois de tractations, passés tous les délais de négociation, les baisses de prix, les charges que vous allez continuer à payer pendant cette durée", enchaîne-t-il. "Ensuite, si la personne est prête à vendre aux conditions de la société, un expert se déplace pour visiter le bien en analysant une centaine de points, un peu comme un contrôle technique automobile, poursuit Aurélien Gouttefarde. Et dans les 48h, on confirme notre offre de façon définitive." Une fois le bien acheté, Homeloop le rénove, l'améliore et le revend, avec bien sûr une plus-value à la clé.

Des antennes pilotes dans une dizaine de grandes villes

Certaines mauvaises langues diront : "Est-ce bien légal tout ça ?" Car en pratique, un agent immobilier, mandaté pour vendre un bien, n'a pas le droit de l'acheter pour lui-même. "Sauf s'il est expressément convenu dans le contrat que le client accepte de vendre à la personne qui lui a proposé le service, répond Aurélien Gouttefarde. De toute façon, nous sommes plutôt des opérateurs immobiliers, on se consacre à l'achat de biens et dans ce domaine, il n'y a aucune réglementation." Dont acte...


D'autant que l'entreprise connaît une accélération notable depuis janvier avec une vingtaine de transactions réalisées. "Sans compter ceux qui demandent un temps de réflexion et qui vont certainement revenir vers nous dans les prochains mois", explique-t-il. Prochain objectif : ouvrir courant 2018 des antennes pilotes dans une dizaine de grandes villes françaises. 

Et après ? "Pourquoi pas l'Europe", lance le jeune homme. "Mais là, il faudra attendre un peu car tous les pays européens n'ont pas la même réglementation en matière immobilière. Notre modèle ne peut donc pas être adopté partout", conclut-il.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

"J'ai pas le temps"

Plus d'articles

Sur le même sujet