Immobilier : Paris, Bordeaux, Rouen... que peut-on acheter avec le salaire moyen d'un Français ?

Immobilier
POUVOIR D'ACHAT - Le surface "achetable" en France pour un salarié payé 2.238 euros nets par mois (la moyenne dans le privé) atteint 76 m², selon une analyse du courtier Vousfinancer. Une moyenne qui cache de grandes disparités d'une ville à l'autre : du studio au grand appartement, que pouvez-vous acquérir à Paris, Bordeaux, Clermont-Ferrand et autres principales métropoles de l'Hexagone ?

La surface varie du simple au sextuple ! Avec un salaire de 2.238 euros nets par mois, soit la moyenne dans le privé (derniers chiffres de l'Insee), un particulier peut seulement acquérir un studio de 16 m² à  Paris tandis qu'il peut s'offrir un beau-quatre pièce de 92 m² à Clermont-Ferrand. L'étude du courtier en crédit immobilier VousFinancer s’attelle à illustrer ces écarts de pouvoir d'achat immobilier dans les grandes villes. 


Entre ces deux extrêmes, figurent notamment Bordeaux (37m²), Lyon (39m²), Lille (49m²), Nantes (52m²), Rennes (57m²), Toulouse (57m²), Montpellier (59m²), Strasbourg (60m²), Rouen (66m²), Marseille (67m²) ou encore Grenoble (74m²). A l'échelle de la France, où le prix médian est 2.040 euros /m² selon les Notaires, ce salaire moyen permet d'acheter en moyenne 76 m², avec 10% d'apport. 

Insuffisant dans certaines villes pour acheter une surface assez grande pour se logerSandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer

Avec ce niveau moyen de revenus, "il est actuellement possible d'emprunter 154.519 euros à un taux de 1,40 % sur 20 ans. C’est donc le montant moyen théorique d’un crédit immobilier sur 20 ans", évalue Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer. La surface à portée de bourse pour l'employé moyen est obtenue en tenant compte du prix moyen du mètre carré pour le moins contrasté d'une localité à l'autre. 


Or les différences de salaire entre ces villes ne suffisent pas à effacer les écarts de prix, au point que "cette somme reste insuffisante dans certaines d'entre elles pour acheter une surface assez grande pour se loger", souligne-t-elle. Les salaires moyens ne sont en effet certainement pas six fois plus élevés dans la capitale que dans la préfecture du Puy-de-Dôme...

Les femmes peuvent emprunter en moyenne 32.000 euros de moins que les hommes

Ces différences de pouvoir d'achat immobilier d'une ville à l'autre se retrouvent bien sûr également à des niveaux de salaire plus bas. Avec 1.189 euros nets par mois (soit le plafond touché par les 10% les moins bien rémunérés), il est par exemple possible de n'acheter que 20m² à Bordeaux, 39m² à Grenoble ou 49 m² à Clermont-Ferrand. A l'autre bout de l'échelle, avec un salaire de 3.576 euros nets (soit le plancher des 10% les mieux payés), la surface triple pour arriver à respectivement 59m², 118m² et 121m². A noter que ces chiffres théoriques ne tiennent pas compte des écarts de taux de crédit qui peuvent baisser de 0,7 point pour les meilleurs dossiers présentant les revenus les plus hauts.  


Des écarts se retrouvent également d'un sexe à l'autre. L'égalité salariale n'étant pas encore une réalité dans toutes les entreprises tricolores, la capacité d'emprunt moyenne des femmes (dont le salaire moyen dans le privé se situe à 1.968 euros nets) est rognée de 32.000 euros par rapport à celle des hommes (salaire moyen de 2.431 euros nets). Ce qui représente, en moyenne en France, 16 m² de moins pour celles-ci. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter