Prix de l'immobilier : la hausse continue, y-a-t-il un risque de bulle et d'explosion ?

Prix de l'immobilier : la hausse continue, y-a-t-il un risque de bulle et d'explosion ?
Immobilier

Toute L'info sur

La Matinale

L'ÉCO - Ce vendredi, François-Xavier Pietri revient sur la hausse des prix de l'immobilier, qui ne s'arrête plus. Au point que certains craignent une explosion de cette bulle.

Les prix de l'immobilier ne cessent d'augmenter, notamment dans l'ancien. Selon les chiffres de l'Insee et des notaires,  la hausse s'est poursuivie au 3e trimestre 2019 par rapport au même trimestre 2018 : +3,2% dans l'ensemble de la France, +6,1% à Paris, où le mètre carré devrait atteindre 10.300 euros en moyenne à la fin de l'année ! Au total, plus d'un million de transactions ont été réalisées en un an.

Face à cette situation et aux craintes de retournement brutal du marché, le gouvernement tente de calmer le jeu. Il demande ainsi aux banques de prêter moins facilement aux ménages. Pourtant, les risques de bulle semblent limitées. Tout d'abord, les établissement bancaires prêtent en effet à taux fixe et non à taux variable. Ensuite, l'assurance-vie ne rapportant plus grand-chose, les particuliers ont tout intérêt à se tourner vers l'immobilier. Enfin, l'offre dans le neuf est au plus bas.

Lire aussi

C'est d'ailleurs pourquoi le gouvernement souhaite relancer le construction neuve. Pourtant, malgré les promesses d'Emmanuel Macron, les permis de construire et les mises en chantier ont encore baissé ces derniers mois. Pourquoi ? Tout simplement car il y a de moins en moins de foncier, notamment à Paris, et que les normes et les réglementations sont de plus en plus strictes. L'ensemble crée une pénurie, et donc une demande bien supérieure à l'offre dans l'ancien. Ce qui explique ensuite la hausse des prix. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter