Australie : des milliers d’araignées forment un toit de soie sur les arbres pour fuir les inondations

Insolite
CAUCHEMAR – De violentes tempêtes se sont abattues sur l’Australie. Pour échapper à l’eau des inondations, des milliers d’araignées sont venues se réfugier dans les arbres en Tasmanie et ont tissé de vastes toiles de soie créant une brume blanche sur la végétation.

En Tasmanie, un malheur peut en cacher un autre. En proie à de violentes tempêtes le weekend du 4 juin, l’état australien fait face à de fortes crues et autres coulées torrentielles. Un scénario qui devrait vous rappeler quelque chose.

Mais en Australie, terre des vilaines bêbêtes, une inondation peut être synonyme de toiles d’araignée géantes. Pour fuir une noyade assurée, les plus jeunes araignées locales se sont réfugiées au sommet des arbres près de la ville de Launceston, dans le Nord de l’île selon le Sydney Morning Herald . Leur technique (qui va vous glacer) : la "montgolfière".


Des araignées "volantes"

"Elles se hissent jusqu’à un point en hauteur– au sommet d’un brin d’herbe par exemple – puis elles pointent leur abdomen vers le ciel et sortent un fil de soie", explique Graham Milledge, expert en arachnologie du Australian Museum. "Le vent emporte le fil qui sert de parachute et les entraîne au loin".


Les araignées s’agglomèrent naturellement dans les branches des arbres, créant cette couverture de soie par-dessus la végétation. "Les gens ne réalisent pas à quel point les araignées sont nombreuses, jusqu’à ce que ce genre d’évènement se produise", constate Graham Milledge. Ce phénomène, qui reste rare selon le spécialiste, n’est pourtant pas inhabituel.

Un phénomène normal

En cas de menace, les araignées vivant sur ou sous la terre y ont souvent recours, comme les bébés araignées-loup ou encore les linyphiidae. En mai 2015, et toujours en Australie, les résidents avaient même affirmé qu’il  "pleuvait des araignées" , alors que celles-ci se promenaient tranquillement dans les airs, en période de migration.

En 2011 après des pluies similaires, le même phénomène s’était produit au Pakistan. Les araignées en cocons autour des arbres avaient cependant réduit drastiquement la population de moustiques. Un mal pour un bien.

À LIRE AUSSI
>> Les araignées se font (aussi) des cunnilingus, révèle la science
>> On vous présente Brian, l'araignée surfeuse d'une nouvelle espèce
>>  Les araignées ont aussi un petit cœur (et voilà pourquoi)

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter