Australie : une école catholique obligée de recouvrir une statue pour le moins équivoque

Australie : une école catholique obligée de recouvrir une statue pour le moins équivoque

DirectLCI
AMBIVALENCE – Une statue représentant Saint Martin de Porrès tenant dans sa main un morceau de pain aux côtés d’un enfant a dû être recouverte en raison de son apparence ambiguë et des réactions suscitées. Un sculpteur a été prié de venir modifier l’œuvre au plus vite.

Le résultat était (beaucoup) trop ambigu à leur goût. Les responsables d’une école catholique située à Adélaïde, au sud de l’Australie, ont été obligés de recouvrir d’un drap noir une statue pour le moins équivoque commandée à la fin de la dernière année scolaire et récemment livrée à l’établissement. Représentant St Martin de Porrès tenant dans sa main un morceau de pain aux côtés d’un enfant, l’œuvre (voir la photo ci-dessous), produite au Viêtnam, a provoqué une foule de réactions – parfois indignées, souvent amusées – sur les réseaux sociaux australiens, nombre d’internautes y voyant une image sexuelle. Chacun jugera par lui-même.

L’école s’excuse

"La sculpture est une représentation célèbre du travail inlassable de St Martin de Porrès, un frère dominicain, pour les pauvres et les opprimés du XVIe siècle", a expliqué Simon Cobiac, directeur de la Blackfriars Priory School, auprès de la chaîne ABC. "Les plans de la statue en deux dimensions avaient été vus et approuvés par l'équipe de direction en mai, mais, à l'arrivée, la statue en trois dimensions a été jugée potentiellement suggestive. En conséquence, elle a été immédiatement couverte et un sculpteur a été appelé pour la redessiner." 

En vidéo

Une statue fait scandale dans un musée de cire

Gênée par ce qui apparaît comme rien d’autre qu’une simple méprise, l’équipe éducative a préféré anticiper toute polémique, regrettant le buzz provoqué par l’événement. "L’école s’excuse pour toutes les préoccupations et la publicité générées par cette affaire et prend les mesures nécessaires pour modifier substantiellement la statue." 

Plus d'articles

Sur le même sujet