Occupé au téléphone, un conducteur de TGV oublie un arrêt en gare...

Insolite
DirectLCI
INSOLITE - Mardi soir, le TGV parti de Paris avant 19H ne s'est pas arrêté en gare de Sélestat à 21H comme prévu. La raison ? Le conducteur du train, occupé au téléphone, a oublié l'escale. La dizaine de passagers devant descendre dans cette gare a dû se débrouiller autrement.

Certains passagers du TGV Paris-Colmar au départ de la capitale, mardi 20 mars dans la soirée, ont rencontré quelques soucis inhabituels. Le conducteur n'a tout simplement pas marqué l'arrêt en gare de Sélestat (Bas-Rhin), rapportent nos confrères du journal L’Alsace

En vidéo

ARCHIVES - En France, les conducteurs de train suivent des consignes strictes

Un journaliste du quotidien régional présent à bord du train et parti demander des explications se serait vu répondre que "le conducteur du train, occupé au téléphone, avait oublié l'escale", précise L’Alsace. La dizaine de voyageurs qui devaient s'arrêter à Sélestat à 21h06 sont descendus à son terminus, en gare de Colmar, 22 kilomètres plus loin. Ils ont été rapatriés en TER.

"Ça arrive parfois"

Contactée par LCI, la compagnie ferroviaire a confirmé que le TGV Paris-Colmar de 18h55 n'a avait pas marqué d'arrêt en gare de Sélestat "en raison d'un freinage tardif", sans confirmer que le conducteur se trouvait au téléphone. "Ça arrive parfois", s'est justifié la compagnie ferroviaire. Avant d'ajouter : "Le train circulait à 220 kilomètres par heure. À cette vitesse, il lui faut environ 1700 mètres pour s'arrêter. Le conducteur a actionné le freinage trop tardivement, le train s'est donc stoppé après les quais."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter