Brésil : armés d'arcs et de frondes, des Indiens affrontent la police lors d'une manifestation

Brésil : armés d'arcs et de frondes, des Indiens affrontent la police lors d'une manifestation

DirectLCI
INDIENS D'AMÉRIQUE - Mardi au Brésil, une manifestation rassemblant plusieurs milliers d'Indiens du pays a tourné à l'affrontement avec la police devant la chambre des députés à Brasilia.

Les environs de la chambre des députés à Brasilia (Brésil) ont pris des allures de Western ce mardi. Pourtant, les affrontements mettant aux prises des Indiens du Brésil et la police etaient bien réels. En marge d'une manifestation qui rassemblait plusieurs milliers d'Indiens du pays, les forces de l'ordre ont réprimé avec du gaz lacrymogène l'avancée d'hommes armés d'arcs, de flèches, de lances ou encore de frondes qui tentaient de pénétrer dans le bâtiment en portant de faux cercueils.


"Ces cercueils représentent les Indiens de 305 ethnies qui sont morts ces dernières années. Le lobby de l'agro-business tente de détruire nos droits en transformant le Brésil en grenier du monde et en finir avec notre biodiversité", a affirmé Marize de Oliveira, professeure d'histoire de la communauté Guarani.

Une semaine de plaintes

Plusieurs cercueils flottaient sur les plans d'eaux situés devant la chambre des députés, alors que la fumée blanche des bombes lacrymogènes ternissait l'éclat des couleurs des costumes traditionnels et des peintures corporelles des Indiens. La manifestation se déroulait dans le cadre d'une semaine d'activités politiques et culturelles visant à promouvoir les droits des peuples autochtones.

Les leaders autochtones avaient ainsi appelé à la formation d'un sit-in devant le Congrès toute la semaine, afin de faire entendre leur (longue) liste de plaintes. Ils affirment par ailleurs, que le gouvernement du Président brésilien Michel Temer cherche à remettre en cause la protection de la forêt amazonienne, tout en permettant aux éleveurs de voler leur terres.

Plus d'articles

Sur le même sujet