C'est la rentrée : top 3 des plus belles erreurs de grammaire des politiques

Insolite
ERREURS - C'est la rentrée des classes aujourd'hui pour nos chères têtes blondes, mais également pour nos hommes politiques qui n'ont, semble-t-il, pas encore débuté les cours de français. Et notamment Nicolas Sarkozy et Michel Sapin, qui ont bien du mal à sortir une phrase correcte.

Nicolas Sarkozy et Michel Sapin ont-ils séché les classes de Français  pour fêter cette rentrée des classes 2016 ? On peut le croire, comme nous le montre la journaliste Justine Crobillon sur le plateau du Grand Soir sur LCI. Face à Julien Arnaud, elle nous propose un top 3 entre syntaxe manquante, faute de Français et mot inventé...

3. Nicolas Sarkozy, en visite à l'usine d'Alstom en 2012

"Si on veut augmenter les impôts dans notre pays, hein, il y a tellement de candidats pour les augmenter, vous aurez l’embarras du choix aux prochaines élections. Alors si y'en a que ça les démange d'augmenter les impôts...".

2. Michel Sapin à l'assemblée nationale, en avril 2014

"Faire en sorte que l'endettement de la France qui n'a pas cessé de croisser au cours de ces dernières années se stabilise et diminue, c'est aussi notre intérêt"

En vidéo

Michel Sapin en 2014 : "L'endettement de la France qui n'a pas cessé de croisser au cours de ces dernières années"

1. Nicolas Sarkozy, à La Baule en 2015

"Y'a quelque chose que je suis très attaché, c'est que la France de toute éternité a toujours été du côté des opprimés et toujours été du côté des dictateurs"

En vidéo

La France "toujours du côté des dictateurs" : le lapsus gênant de Sarkozy à la Baule en 2015

Bonus

Relevons enfin ce message du compte Twitter consacré à la promotion du livre de rentrée de Nicolas Sarkozy, où l'on fait une faute de français pour prôner son apprentissage.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter