DÉCOUVREZ - Ces chambres d'hôtel cachées pour clients VIP

Insolite
DirectLCI
LUXE - Certains (très) gros portefeuilles dépensent plus en une nuit dans un palace que notre salaire annuel. Certains hôtel de luxe proposent des chambres "secrètes", accessibles par quelques "happy few" dans le monde.

A peine trois mois après avoir ouvert ses portes, le Retreat at Blue Lagoon, en Islande, est déjà l’un des hôtels de luxe les plus prisés du pays. Les soixante-deux suites de cet établissement haut de gamme offrent une vue sidérante à 360° sur le Lagon bleu, une station thermale nichée au milieu des champs de lave, connue pour sa piscine géothermique et son eau turquoise, située à l’extrême sud-ouest de l’île, dans la péninsule de Reykjanes, à quarante minutes de la capitale Reykjavik. En plus d’un service de spa haut de gamme, l’établissement propose un accès au site naturel après les heures d’ouverture, évitant à sa luxueuse clientèle de croiser les hordes de touristes qui s’y rend aux heures de pointe.


La plus grande des suites – d’une superficie de 195 m2, avec terrasse privée – est gardée secrète. Elle est réservée exclusivement à une poignée de "happy few", capables de s'offrir un séjour à 9.000 euros la nuitée. La luxueuse suite n'est pas mentionnée sur le site et il n'y en a ni photographies ni descriptions explique Bloomberg dans un article. On ne peut la réserver que sur invitation. La chambre dispose de sa propre entrée et d'un petit héliport avec des connexions privées vers l'aéroport. Et pour cause : cette chambre d'hôtel de luxe s'adresse à des clients très fortunés qui souhaitent avant tout se faire discrets, indique le directeur marketing du Retreat at Blue Lagoon, interrogé par le média américain.

Des suites réservées à des membres de clubs mondains

A Las Vegas (Etats-Unis), le Cosmopolitan propose quant à lui des penthouses réservées exclusivement à ses clients les plus forunés. Des personnes prêtes à mettre en jeu un million de dollar au casino. Ces suites de luxe réservées aux plus VIP des VIP portent généralement deux noms : les "suites du propriétaire", où seul celui ou celle qui possède l'hôtel peut les rendre disponibles, et les "chambres partenaires", qui sont réservées aux membres de clubs mondains, explique le média américain. Bloomberg cite comme exemple un établissement dans les Caraïbes où deux des plus belles suites ne peuvent être louées qu'avec une carte de membre d'Exclusive Resorts LLC, un club de vacances à 105.000 euros les droits d'entrée.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale du week-end

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter