Cinq calculs qui remettent en question l'existence du père Noël

Cinq calculs qui remettent en question l'existence du père Noël

Insolite
DirectLCI
MISSION IMPOSSIBLE – Des physiciens se sont penchés sur les prouesses de notre célèbre bienfaiteur, le père Noël. Des centaines de milliers de bambins à livrer en seulement 31 heures : la science est pessimiste quant à l'existence du grand bonhomme en rouge.

CET ARTICLE EST DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 8 ANS. Le père Noël existe-t-il ? Telle est la question. Chacun a reçu son cadeau au pied du sapin le 25 décembre dernier, persuadé bien évidemment qu'un vieil homme replet l'y a discrètement déposé. La revue scientifique en ligne PhysLink a livré ses calculs pour mettre en lumière l'extrême efficacité de ce livreur de cadeaux cher à nos cœurs, ou à l'inverse, sa terrible imposture.

378 millions d'enfants à livrer en 31 heures
Pour contenter la planète, le père Noël aurait apporter son lot de jouets à 378 millions d'enfants, soit 15% des deux milliards au total, si l'on exclut les civilisations qui ne fêtent pas Noël. En parcourant le globe d'Est en Ouest, pour gagner du temps en suivant la rotation de la Terre, et en tenant compte des décalages horaires, le gros barbu dispose de 31 heures pour réaliser son labeur.

Un millième de seconde par maison
Le père Noël effectue ainsi 822,6 visites par seconde dans près de 92 millions de foyers différents. "Cela signifie que pour chaque foyer, le père Noël a un millième de seconde pour se garer, sauter du traineau, descendre d'un bond dans la cheminée, remplir les chaussettes, distribuer les cadeaux sous le sapin, manger les en-cas laissés, retourner dans la cheminée, récupérer le traineau et passer à la maison suivante", concluent les physiciens, sceptiques. Le père Noël atteindrait donc la vitesse de 1 046 km/h, soit plus de 3 000 fois la vitesse du son.

Plus de 300.000 tonnes tirées par... huit rennes volants
Si chaque enfant reçoit un Lego de 900 grammes, "le traineau transportera 321.300 tonnes, sans compter le père Noël, qui est invariablement décrit comme un homme en surpoids". Il faudrait donc 214.200 rennes classiques pour supporter ce fardeau.

Les rennes s'enflammeraient instantanément
Pour la partie plus trash, les scientifiques ont révélé qu'avec un rapport poids/vitesse pareil, les deux rennes de tête absorberaient chacun 14,3 quintillions d'énergie par seconde, et chacun. A la manière d'un vaisseau spatial entrant dans l'atmosphère, les pauvres bêtes prendraient immédiatement feu, "exposant les rennes derrière eux et créant des bangs soniques assourdissants dans leur sillage", précisent-ils. "L'équipage seraient vaporisé en 4,26 millièmes de seconde."

Le père Noël s'écraserait à l'arrière de son traineau
Notre cher père Noël, quant à lui, serait soumis à une force centrifuge 17 500 fois supérieure à celle de la gravité, et serait "épinglé au dos de son traineau par une force de près de deux millions de kilos". Selon les physiciens, "si le père Noël a déjà livré des cadeaux la veille de Noël, il est mort maintenant".

À LIRE AUSSI
>> L'étude santé du jour : l'esprit de Noël existe
>> Vos pires cadeaux de Noël
>>
Une famille allemande retrouve le jour de Noël son chat perdu depuis sept ans

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter