Code de la route : un pigeon flashé en excès de vitesse par un radar automatique

Code de la route : un pigeon flashé en excès de vitesse par un radar automatique
Insolite

INSOLITE - Sur Facebook, les autorités de la ville de Bocholt, en Allemagne, ont publié la photo d'un pigeon pris en flagrant délit d'excès de vitesse. Il avait été flashé à 45 km/h dans une rue limitée à 30 km/h en février dernier.

Pris en flagrant délit de vol, le contrevenant a pris la fuite. En février dernier, un radar fixe de la ville de Bocholt, en Allemagne, a flashé un individu à 45 km/h. Surprise, il s’agissait en fait d’un pigeon. Les autorités de la ville ont affiché le coupable sur les réseaux sociaux.

24 euros d'amende

Car, et ce même si le message à envoyer était urgent, le volatile n'avait pas le droit de circuler à une telle allure ! Son vol en rase-mottes dépassait la limitation à 30 km/h de cette ville de l’ouest de l’Allemagne. La municipalité a donc rappelé qu’avec un tel comportement, l’oiseau encourait au minimum 24 euros d’amende. Toutefois clémentes, les autorités ont fait savoir sur Facebook qu’elles ne lançaient pas d’appel à témoins.

Ce n’est pas la première fois que ces volatiles qui peuplent nos villes enfreignent le code de la route. Ils sont en effet des habitués des vols à vitesse grand V. En juillet 2016, une vidéo dans laquelle l’un d’eux s’élance à 100 km/h sur une autoroute des Pays-Bas avait impressionné les internautes. 

A l’époque, France Info avait même demandé des explications à un spécialiste de la question. "On a déjà observé des pigeons à plus de 120 km/h sur 150 km de distance", expliquait alors Yves Degiovanni, classificateur pour les concours de pigeons voyageurs. Face à de telles prouesses, le volatile allemand semble donc battre de l'aile. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex réunira mercredi ses ministres à Matignon

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent