Côte-d'Or : après avoir percuté un troupeau de vaches, un TGV immobilisé durant trois heures

Côte-d'Or : après avoir percuté un troupeau de vaches, un TGV immobilisé durant trois heures

Insolite
DirectLCI
ACCIDENT - Un TGV pour Paris a été immobilisé durait trois heures, dans la gare de Venarey-Les-Laumes en Côte-d'Or, après avoir percuté un troupeau de vaches.

Un accident peu commun et sans réelle gravité mais qui a tout de même nécessité l'immobilisation du train. Un TGV en partance de Mulhouse pour Paris avec ses 260 passagers a été immobilisé lundi en gare de Venarey-Les-Laumes, en Côte d'Or après avoir percuté un troupeau de vaches, dans une petite commune non loin de là. 


L'accident s'est produit à 19h25 à Darcey et le train "a été amené à quai en gare des Laumes" à quelques kilomètres, où les passagers ont dû attendre l'arrivée d'un nouveau TGV à 22h30, a indiqué mardi la SNCF, confirmant une information de France 3.

Les voyageurs ont improvisé une chorale pour patienter

Selon les clichés de la chaine locale, le nez du train est fortement endommagé. Pour patienter, les voyageurs sont descendus du train et ont improvisé une chorale, sur le quai, en attendant l'arrivée du train providentiel qui les a emmenés à Paris, avec tout de même trois heures de retard. Trois animaux sont morts dans l’accident, dont une vache grièvement blessée qui a dû être euthanasiée par un vétérinaire, selon l’entreprise. Aucun occupant du train n’a été blessé.


"Par mesure de précaution les circulations ont été temporairement interrompues afin de vérifier la présence d'autres animaux sur les voies. La gendarmerie est intervenue afin de procéder au constat et identifier le propriétaire des animaux", a précisé la SNCF.


"Des retards ont été par ailleurs à regretter sur quelques TER. Mais tous les voyageurs ont pu être pris en charge en cette soirée de réveillon", a ajouté l'opérateur ferroviaire. Les passagers du TGV sont finalement arrivés à Paris à 23h28, soit une trentaine de minutes avant le passage à la nouvelle année. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter