Croatie : le tribunal interdit à un chien d'aboyer

Croatie : le tribunal interdit à un chien d'aboyer

DirectLCI
INSOLITE – En Croatie, le propriétaire d'un chien un peu trop bruyant au goût de son voisin a reçu une injonction interdisant à l'animal d'aboyer.

Les ventes de muselières risquent à l'avenir de s'envoler dans le nord de la Croatie. Le tribunal de la municipalité de Pula a récemment interdit d'aboyer à Medo, un chien de trois ans. En attendant le verdict final, l'ordonnance temporaire lui défend de se faire entendre de 20 heures à 8 heures du matin.

C'est le voisin de son propriétaire qui a donné l'alerte, les aboiements nuisant soi-disant à sa santé. Ils risquent désormais de profiter à son porte-feuille puisque l'homme réclame près de 1500 dollars (près de 1300 euros) de dommages et intérêts. De son côté, Anton Simunovic, le maître de Medo, reste bouche bée devant cette accusation : "Il aboie normalement, comme tous les chiens. Il aboie quand il voit un chat, ou si un inconnu vient sur son territoire", précise-t-il pour Associ .

Soutien sur les réseaux sociaux

Pour le moment, l'animal devra rester dans la grange pour dormir et un éventuel raffut coûtera près de 2800 euros d'amende à son propriétaire. Sur sa page Facebook , une chaîne de solidarité s'est mise en place. Les amoureux des animaux postent tour à tour des photos de leurs chiens aboyant en signe de soutien.

Fin août déjà, sur île de Croatie, les manifestations animales avaient fait jaser. Des vacanciers avaient écourté leur vacances à cause de coqs trop bruyants.

QUAND Y EN A PLUS, Y EN A ENCORE
>>  Les "instants meugnons" de metronews
>>  D'autres infos insolites
>> 
Le Bon Coin : les pires annonces  
>>  La preuve que la bêtise humaine n'a pas de limite


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter