Elle explique le harcèlement scolaire aux enfants avec... deux pommes

Insolite
MÉTAPHORE – Lorsque Rosie Dutton, coach pour enfants spécialisée dans l’éveil et le bien-être émotionnel a voulu parler harcèlement scolaire avec une classe, elle leur a présenté deux pommes. Voici pourquoi.

Le pouvoir de la symbolique est fascinant d’efficacité lorsqu’il s’agit d’enfants. Et le centre Relax Kids de Tamworth, à Birmingham en Angleterre est spécialiste en la matière. Ce centre propose des formations dans les écoles pour distiller de précieuses ressources aux enfants et leur permettre de s’épanouir en grandissant. C’est avec une idée intéressante que la coach Rosie Dutton a approché les enfants âgés de quatre ans et  inscrits dans un programme autour de neuf stratégies pour gérer le stress et l’anxiété. Elle leur a présenté deux pommes.

Pomme fraîche et pomme pourrie

La première pomme était intacte, la seconde avait été jetée à plusieurs reprises au sol. Puis Rosie Dutton a critiqué la pomme jetée sur tous ces aspects, couleur, goût, taille de sa tige, face aux enfants. Elle les a ensuite incités à mitrailler de commentaires négatifs le fruit.

Puis elle leur a tendu la pomme intacte, et à l’inverse, leur a demandé de complimenter cette dernière pour sa belle peau, sa belle couleur. A chaque étape, la jeune femme a vérifié auprès des enfants si, selon eux, les pommes étaient différentes. Mais d’aspect extérieur, elles étaient en tous points similaires, même si l’une d’entre elle avait été jetée au sol, car elle avait conservé son aspect.

Lorsque la formatrice a coupé les fruits en deux, les enfants ont pu découvrir que l’un d’entre eux était abîmé et écrabouillé de l’intérieur. "Je pense que les enfants ont instantanément saisi le message." commente Rosie Dutton. "Ils ont vraiment compris, ce qu’ils ont vu dans la pomme, les coups, l’intérieur en morceaux, c’est ce qui advient à quiconque se retrouve harcelé moralement ou physiquement".

"Si nous n’avions pas ouvert cette pomme, nous n’aurions jamais su quels dommages elle avait subi, en réalité." La coach précise que lors de la présentation, une fillette a refusé de dire des méchancetés à la pomme. La seule parmi tous les enfants à avoir résisté à l’injonction du groupe et à réussir par sa désobéissance à éviter de se rendre complice de la maltraitance du fruit.

A LIRE AUSSI
>> VIDEO - Une institutrice fait le buzz sur YouTube en parodiant La Reine des Neiges.
>>
PHOTOS - Cette maîtresse d'école personnalise sa robe avec les dessins de ses élèves.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter