Elles collent des tétons d'hommes sur leurs seins pour protester contre la censure

Insolite
ÉGALITÉ – Pour dénoncer la censure des réseaux sociaux à l'égard des seins nus féminins, les femmes ont collé des tétons d'hommes sur les leurs, encouragées par une artiste américaine.

"Couvrez ce sein, que je ne saurais voir." Tel pourrait être la consigne délivrée de nos jours par les réseaux sociaux, quatre siècles après Le Tartuffe de Molière. Pour protester contre la censure des seins féminins sur Facebook ou Instagram, les internautes ont usé de Photoshop pour remplacer leurs tétons par ceux d'hommes.

L'initiative a été lancée par l'artiste américaine Micol Hebron, à l'origine de la photo du téton en question accompagnée d'un message explicite : "Si vous comptez poster des photos de femmes topless, veuillez utiliser s'il vous plaît cet acceptable téton d'homme pour couvrir les inacceptables tétons des femmes". Postée l'année dernière sur Facebook , elle est devenue virale dernièrement.

TBT to that time, over a year ago (June 2014) that I posted an image of male nipple and told everyone to put it over...

Posted by Micol Hebron on  Friday, July 3, 2015


"La nudité n'est pas tolérée"

Le réseau en question indique clairement sa position à ce sujet : "Nous supprimons les photographies présentant des organes génitaux ou des fesses entièrement exposées. Nous limitons également certaines images de poitrines féminines si elles montrent le mamelon, mais nous autorisons toujours les photos de femmes qui défendent activement l’allaitement ou qui montrent les cicatrices post-mastectomie de leur poitrine." Même son de cloche pour Instagram, où "actuellement la nudité n’est pas tolérée".

L'hypersexualisation des tétons de femmes est un sujet déjà largement engagé, notamment par le mouvement FreeTheNipple   (“libérez le téton"). Né il y a trois ans aux États-Unis, il revient régulièrement sur le devant de la scène, au fil des polémiques autour de l'égalité homme-femme. Un film éponyme à ce sujet est d'ailleurs sorti en 2014.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter