Et si comme à Yale, le bonheur s'apprenait dans un cours à l'université ?

DirectLCI
LA SURPRISE - Un cours consacré au bonheur connaît beaucoup de succès à l'université de Yale. Nous avons cherché à en savoir plus, à l'heure où ce genre de démarche se développe dans d'autres universités, également en France.

Et si le bonheur s’apprenait sur les bancs de l’école, tout simplement ? Si l’idée peut prêter à sourire, elle est pourtant très sérieuse. En réaction à plusieurs études qui démontraient que les étudiants étaient de plus en plus stressés et en proie à des idées noires, l’université de Yale a décidé de réagir. Le 12 janvier dernier, cette prestigieuse université américaine, qui a notamment accueilli par le passé Bill Clinton, George Bush ou encore Meryl Streep, a lancé un nouveau cours intitulé "Psychology and the Good Life" (soit "psychologie et vie heureuse"). Deux mois plus tard, ce cours compte déjà … 1200 étudiants. 


"Beaucoup de gens parlent de leurs années de fac comme les plus belles années de leur vie. Mais je pense qu'aujourd’hui, cela n’est plus le cas. Il y a beaucoup plus de pression qu’auparavant, notamment avec les réseaux sociaux, qui les obligent à avoir en permanence une vie intéressante et performante", explique Laurie Santos, la professeure de psychologie qui donne ce cours. D’où l’intérêt de ce dernier, présenté comme censé vous aider à devenir… "plus heureux". 

"Juste du temps pour ne rien faire"

Concrètement, qu’y apprend-on ? "L’une des principales erreurs, c’est de croire que pour être plus heureux, il faut changer certaines choses dans notre vie, tels que trouver un nouveau travail, obtenir un meilleur salaire ou acheter une plus grosse maison, poursuit Laurie Santos. Mais en fait, les chercheurs ont établi que toutes ces choses ne représentent que 10% de notre bonheur ".


Maintenant qu’on le sait, qu’est-ce qu’on fait alors pour être plus heureux ? Dans son cours, Laurie Santos se concentre sur deux axes : "Les chercheurs ont suivi des gens qui se disent très heureux. Ils ont étudié leur quotidien et quasiment à chaque fois, ce qu’ils observent, c’est que les gens heureux passent du temps avec les autres, privilégient les moments avec leurs amis, leurs familles… Les recherches montrent également que ce qui peut rendre heureux, c’est l’abondance du temps. Juste du temps pour ne rien faire, sans aucun rendez-vous dans son agenda."

10 minutes de méditation

Côté devoirs, là encore, il s’agit de penser à soi, et de se dégager du temps. Au programme des réjouissances notamment : trouver 10 minutes tous les jours pour méditer, dormir au moins 8 heures par jour, faire une action positive par jour ou encore mettre par écrit 5 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant.  


Ce cours est tellement populaire qu’il est mis en ligne gratuitement sur le site de l’université de Yale. Et le phénomène prend de l’ampleur : il existe également des cours de psychologie positive à Harvard et Berkley. En France, la tendance est également en train de se développer, notamment à Grenoble, Metz et Paris. Alors, heureux ?   

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter