Elle insulte (sans le savoir) son futur tuteur au sein de la NASA sur Twitter... et perd son stage

Elle insulte (sans le savoir) son futur tuteur au sein de la NASA sur Twitter... et perd son stage

DirectLCI
ATTENTION À VOS TWEETS - Recrutée pour un stage au sein de la NASA, cette internaute a laissé exploser sa joie sur Twitter avant d'insulter, sans le savoir, un membre du Conseil national de l'espace. Cette Américaine a été recalée avant même d'avoir mis un pied au sein de l'agence gouvernementale.

Lorsque Naomi H. décroche un stage au sein de la NASA, elle ne peut contenir son excitation. L'Américaine publie un tweet dans lequel elle annonçait son arrivée au sein de l'agence spatiale gouvernementale américaine. Un message qui manquait toutefois un peu de professionnalisme, comme le rapporte USA Today. "Tout le monde se la ferme. J'ai décroché un stage au sein de la Nasa !", écrit en anglais Naomi H. 


Ce qui a fait réagir un certain Homer Hickam, qui n'est autre qu'un ancien ingénieur de la NASA... et membre du Conseil national de l'espace depuis février 2018. "Surveillez votre langage", lui rétorque-il alors sur Twitter quelques heures plus tard. "Suce ma b*** et mes c*******, je bosse à la NASA", renchérit avec audace Naomi H. C'est à ce moment-là que Homer Hickam lui a dévoilé son identité.

Si l'échange a fait le buzz sur les réseaux sociaux, les messages ont depuis été supprimés de la toile. Restent les captures d'écran des internautes et une déclaration de Homer Hickam sur son blog, qui a également disparu depuis. "Plus tard, j'ai appris qu'elle avait perdu son stage au sein de la NASA", aurait-il annoncé selon le média Newsweek. Il aurait expliqué ne pas avoir été offensé par le mot "Fuck", mais que ce n'est peut-être pas le cas de l'agence gouvernementale. 

En vidéo

La Nasa lance TESS, un nouveau chasseur d'exoplanètes

L'ancien ingénieur de la NASA assure ne pas être celui qui a fait annuler le stage de Naomi H., expliquant qu'il n'en avait pas le pouvoir mais que c'est la direction qui avait par la suite découvert l'échange sur les réseaux sociaux.  Le septuagénaire a expliqué que, après s'être mutuellement présenté des excuses, il faisait tout ce qui est en son pouvoir pour lui assurer une place au sein de l'industrie aérospatiale. Naomi H., elle, a décidé de passer son compte en privé pour "faire un break de Twitter pendant un moment."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter