Faites le test : une artiste veut prouver que la couleur est une illusion avec la vidéo d'une banane

Faites le test : une artiste veut prouver que la couleur est une illusion avec la vidéo d'une banane

DirectLCI
OPTIQUE – Une artiste a élaboré une vidéo d'une banane grise qui devient progressivement jaune. La couleur en question serait le fruit de notre imagination.

La couleur n'existe pas, c'est une invention de notre cerveau. C'est en tout ce que tente de prouver l'artiste Kenneth Morehouse, à l'aide d'une vidéo de banane. Le fruit apparaît dans des flashs noirs et blancs très rapides – à déconseiller donc aux épileptiques. Après un instant, la couleur jaune apparaît temporairement. La séquence est à regarder dans une pièce sombre pour des résultats plus concluants.

L'artiste s'est intéressée à la remise en question des spectateurs, s'interrogeant sur un point précis : la couleur fait-elle physiologiquement partie de la vidéo ou est-ce une projection mentale ? "Les couleurs semblent toujours fugaces, éphémères", précise-t-elle pour metro.uk.

La couleur existe-t-elle ? 

L'existence de la couleur est un sujet largement débattu dans la communauté scientifique. Le phénomène du disque de Benham s'inscrit dans cette réflexion. En 1938, dans un article des Annales de Poggendorf, le psychologue Fechner explique qu'en faisant tourner un disque divisé en anneaux dont un secteur était noir, le reste blanc, il voyait des anneaux colorés. Un effet qui peut être provoqué avec des clignotements électroniques de lumière monochromatique, comme ici.

Les causes exactes restent néanmoins méconnues. Comme le mentionne Henri Piéron dans Le mécanisme d'apparition des couleurs subjectives de Fechner-Benham , l'une des théories avance que la partie blanche active les cônes dans l'œil, qui sont à l'origine de la perception des couleurs, alors que la partie noire les éteint. Différentes parties de la rétine seraient donc stimulées en même temps, ce qui provoquerait ainsi l'apparition de couleurs subjectives.

Des fausses couleurs nées dans nos cerveaux

Ces "fausses couleurs" remettent effectivement en cause notre perception de l'environnement. Celles-ci "présentent le mérite de souligner que la perception visuelle n’est pas uniquement une projection instantanée, point par point, de la lumière transmise et réfléchie par l’environnement", souligne Jean Le Rohellec, dans l'article Brève histoire des couleurs subjectives.

L'artiste Flavien Théry s'est intéressé au même sujet, abordé par le biais d'une installation nommée Le blanc n'existe pas . Un disque de Newton , coloré, apparaissait blanc une fois en rotation. Sa conclusion étant sensiblement la même que pour la couleur de la banane : "Ces impressions résident à l'intérieur de nos cerveaux."

À LIRE AUSSI >>  Bleue et noire ou blanche et dorée ? Tout le monde ne voit pas cette robe de la même couleur

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter