Fatiguée après une journée de shopping, elle appelle une ambulance

Insolite

URGENCE – Après une journée de shopping à Stratford-upon-Avon dans le centre de l’Angleterre, une jeune femme de 32 ans aux pieds douloureux a appelé les urgences médicales pour rentrer chez elle.

Écumer les boutiques peut être harassant. Pour une jeune Anglaise de 32 ans, le shopping peut même valoir l’intervention des urgences médicales. Après une bonne journée d'emplettes le 30 août, cette jeune femme de Stratford-upon-Avon, dans le centre du pays, a fait appel au numéro d’urgence britannique "999" pour rentrer chez elle.

"Comment vais-je faire pour rentrer chez moi ?"

La raison de sa détresse ? L’acheteuse avait tout simplement "mal aux pieds" à force d’avoir piétiné devant les vitrines. "Je dois marcher trois kilomètres pour rentrer chez moi. Je n’y arriverai pas dans ces conditions", a-t-elle argué auprès des secours, rapporte la BBC

"Si vous ne pouvez pas marcher pour une raison médicale, nous vous emmènerons au service d’urgences le plus proche", a naturellement répondu l’opérateur au bout du fil. Et la jeune femme de répondre : "Mais de là, comment vais-je faire pour rentrer chez moi ?" 

"Nous ne sommes pas des taxis"

Patiemment, son interlocuteur lui a rétorqué que ses trajets personnels n’avaient "malheureusement  rien à voir avec le service d’ambulance". Offusqués, les secouristes du secteur ont partagé cet "appel ridicule" sur Twitter pour dénoncer les sollicitations abusives dont ils sont témoins, au détriment des véritables victimes.

En France aussi, les services de secours – pompiers, urgentistes ou policiers – dénoncent un quart des appels reçus qui ne correspondent pas à une situation d’urgence. Et bien souvent comme dans ce cas, les ambulances sont "confondues" avec des taxis.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter