La Fondation Bardot lègue des animaux empaillés aux policiers pour qu'ils se forment

La Fondation Bardot lègue des animaux empaillés aux policiers pour qu'ils se forment

ANIMAUX - La Fondation Brigitte Bardot vient d'hériter d'un crocodile empaillé, d'un collier de vertèbres ou autres objets en ivoire. Un patrimoine qu'elle va léguer à son tour aux policiers chargés de lutter contre le trafic d'animaux sauvages.

Une tortue marine, des objets travaillés en ivoire, une défense d'éléphant de 2,4 kg, une mâchoire de requin, un crocodile empaillé, un collier de vertèbres d'animal indéterminé... La Fondation Brigitte Bardot vient de recevoir un drôle d'héritage de la part d'un nonagénaire décédé.

La direction de l'organisme de défense des animaux vient de décider de tout cèder à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). La remise en main propre doit avoir lieu lundi 12 septembre à Paris, selon l'AFP. "Ces objets serviront à former les agents chargés de lutter contre le trafic d'espèces protégées", explique Aline Maatouk, responsable faune sauvage à la Fondation Brigitte Bardot.

L'ivoire, on n'en a jamais assez- Ismaël-Alexandre Costa, de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage

Ce lot viendra enrichir la collection de référence constituée par la police de l'environnement pour former ses agents, dans son centre du Loiret. "Jusqu'à récemment, nous nous formions sur photos", explique Ismaël-Alexandre Costa, chef de la brigade chargée de faire appliquer la convention CITES (sur le commerce des espèces sauvages menacées), à l'ONCFS.

Or, s'entraîner sur des pièces est essentiel. Notamment pour pouvoir distinguer les types d'ivoire : "L'ivoire d'éléphant se distingue par ses stries. Mais il faut les avoir vues une fois!", indique le spécialiste. "Il est important d'avoir des objets de différentes formes, d'âges différents, pour se familiariser. L'ivoire, on n'en a jamais assez!"

Effet boule de neige ?

"On espère que ça fera boule de neige, que des collectionneurs penseront eux aussi à donner à des fins pédagogiques", espère de son côté Aline Maatouk.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDEO - Belgique : nouvelles inondations, un torrent emporte des voitures près de Namur

EN DIRECT - Pass sanitaire : Emmanuel Macron "assume" ses décisions et appelle à l'unité face au virus

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

Violent incendie dans l'Aude : 900 pompiers toujours mobilisés, coupure de courant jusqu'au Portugal

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.