Fou de joie de voir sa tante, il lui saute dessus et lui casse le poignet... elle porte plainte contre lui !

Insolite
ÉTATS-UNIS - En 2011, un petit garçon de 8 ans a fracturé le poignet de sa tante en lui sautant dessus alors qu'elle arrivait à sa fête d'anniversaire. Une histoire qui a ensuite pris des proportions incroyables, cette femme réclamant 127.000 dollars de dommages et intérêts à l'enfant...

C'est sur une incroyable plainte que la Cour supérieure du Connecticut a dû statuer. Il y a 4 ans, Jennifer Connell, une manager en ressources humaines de 54  ans habitant à New York a attaqué en justice son neveu, âgé de 8 ans à l'époque. Sa faute ? Un trop-plein d'enthousiasme lors de l'arrivée de sa tante à sa fête d'anniversaire, rapporte le Westport News .

Ce 18 mars 2011, le petit Sean s'est en effet rué dans les bras de Jennifer Connell, tout heureux de voir sa tante chérie participer à sa fête. Le problème, c'est qu'en agissant de la sorte, il a fait chuter la femme qui a tenté de se réceptionner sur son poignet... qui s'est finalement fracturé à cause de l'impact. Un accident malheureux, certes. Mais de là à attaquer l'enfant en justice ? Pour Jennifer Connell, ce ne fut pourtant pas vraiment un problème.

Tout est bien qui finit bien

Se sentant lourdement handicapée par cette blessure, la New Yorkaise s'est ainsi mise en tête de réclamer 127.000 dollars (environ 110.000 euros) de dommages et intérêts au jeune Sean. "Je vis à Manhattan, au 3e étage, c'est très difficile", a-t-elle ainsi expliqué à la Cour pour justifier son action. "J'étais à une fête récemment et c'était difficile de tenir mon assiette de hors-d'oeuvre", s'est-elle sentie obligée d'ajouter.

Mais heureusement, le jury de la Cour supérieure du Connecticut a finalement décidé ce mercredi de ne pas condamner l'enfant. "Nous ne pensons pas que l'enfant soit responsable de ce qui est arrivé", ont ainsi expliqué ceux qui avaient dû statuer sur cette histoire. Aujourd'hui âgé de 12 ans, Sean n'aura pas à s'endetter pour rembourser sa tante, après avoir perdu sa mère l'an dernier. Quant à Jennifer Connell, très largement décriée sur les réseaux sociaux à cause de sa plainte, elle est repartie sans le moindre centime vers New York.

À VOIR AUSSI >> La preuve en images que la bêtise humaine n'a pas de limites

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter