Griveaux, Royal, Le Gendre, Bompard ou Dumont : qui emportera le prix de l'humour politique ?

Insolite

Toute L'info sur

La Matinale

ÇA VA FAIRE DU BRUIT - Cette année, ce sont les petites phrases de Benjamin Griveaux, de Pierre-Henri Dumont, de Gilles Le Gendre, de Manuel Bompard et de Ségolène Royal qui ont fait mouche auprès des journalistes.

Depuis 1988, un jury de journalistes se réunit pour sélectionner les petites phrases politiques les plus drôles de l'année. Cette fois-ci, quatre hommes et une femme politique ont été nommés. 

Le porte-parole du Benjamin Griveaux, salué pour sa répartie après que la porte de son ministère a été perforé par un monte-charges, un jour de mobilisation des Gilets jaunes : "On a eu un début d'année assez rock'n roll ; moi j'ai eu une journée porte ouverte"

Le patron des députés La République en marche Gilles Le Gendre, à propos de la politique en faveur du pouvoir d'achat : "Nous avons probablement été trop intelligents, trop subtils".

Le député Les Républicains Pierre-Henri Dumont, évoquant la politique d'accueil des migrants : "Pour bien accueillir, il faut bien expulser".

L'ancienne ministre Ségolène Royal, qui s'est imaginée en sauveuse du pays : "La France n'aurait pas subi ça si j'avais été aux responsabilités."

Et le candidat de la France insoumise aux européennes, directeur des campagnes électorales du mouvement, Manuel Bombard : "Emmanuel Macron a épuisé son temps de parole médiatique jusqu'à la présidentielle de 2027."

Ce jeudi 7 février 2019, Christophe Beaugrand, dans sa chronique "Ça va faire du bruit", nous parle du prix de l'humour politique. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 07/02/2019 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter