Homophobie : une campagne qui choque

DirectLCI
LES INSOLITES - "Rien de mieux qu'un viol collectif pour qu'une femme aime les hommes." peut-on lire sur des panneaux, un peu partout dans l'Hexagone. Il s'agit d'un vaste coup de communication pour dénoncer l'homophobie, mais le message passe mal.

Le magazine autrichien Vangardist a lancé sa campagne de lutte contre les discriminations dont sont victimes les personnes LGBT, depuis le 15 août 2018. L'objectif était de provoquer un maximum de réaction et c'est réussi, mais pas dans le bon sens. En effet, le message au second degré a outré les militants. Si l'intention reste louable, la campagne est jugée "inadéquate et inappropriée". La European Lesbian Conference a même demandé sa suppression. Dans le même optique de véhiculer un message, dix peintres syriens ont posé leurs toiles au milieu des ruines du quartier d'Yarmouk. Leur manière de dire qu'ils ont tout perdu, mais pas leurs rêves. C'est à découvrir en images.

Ce dimanche 19 août 2018, Christopher Quarez, dans sa chronique "Les insolites", nous dévoile une campagne contre l'homosexualité qui est mal reçue. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 19/08/2018 présentée par Christophe Moulin sur LCI.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale du week-end

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter