Il achète un billet d'avion 1ère classe et mange gratuitement au lounge pendant près d'un an

Il achète un billet d'avion 1ère classe et mange gratuitement au lounge pendant près d'un an

DirectLCI
INSOLITE - On ne peut pas nier que l'astuce est fort habile. Pendant près d'un an, un homme a passé son temps à modifier les dates de départ de son vol pour pouvoir manger gratuitement au VIP Lounge de la compagnie aérienne.

"La faim rend plus malin." Telle pourrait être la morale de cette histoire. En Chine, à l'aéroport de Xi'an Xianyang, dans la province du Shaanxi (centre du pays), un homme est parvenu à manger gratuitement plus de 300 fois dans le lounge VIP, le salon d'accueil des premières classes de la China Eastern Airlines.

C'est un employé de la compagnie aérienne qui s'est aperçue de la supercherie en faisant des recherches dans le système informatique, indique le  Kwong Wah Yit Poh . Il a remarqué qu'un billet d'avion de première classe avait été modifié à plus de 300 reprises au cours de l'année écoulée. Après enquête, la China Eastern Airlines a constaté que l'acquéreur de ce billet avait profité d'un service associé à ce type de billet - un accès au lounge VIP et à tous ses agréments - pour manger gratuitement pendant près d'un an.

Pas de poursuites possibles

En effet, l'achat d'un tel billet inclut des services au sol dont l'utilisation à loisir du salon d'accueil qui propose boissons et nourriture à volonté. En changeant sans arrêt la date ou l'heure de son départ, l'homme pouvait donc passer toutes ses journées ou presque dans le lounge VIP et vivre aux crochets de la China Eastern Airlines.

Le pire est qu'il n'y a pas de morale à cette histoire : si l'on ne peut nier que l'homme a joué avec la ligne jaune, il n'a pas, à proprement parler, été dans l'illégalité et ne sera pas poursuivi. Sur Internet, une sorte de fan-club a même vu le jour, le public vantant la débrouillardise de notre "voyageur immobile". Le plus beau dans l'histoire : l'homme a pris soin de finalement annuler son billet - et donc de se le faire rembourser - juste avant qu'il n'arrive à expiration. Chapeau l'artiste.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter