Il filme son calvaire après une chute dans une crevasse

Insolite
DirectLCI
VIDEO - Après une chute de 20 mètres dans une crevasse de l'Himalaya, un alpiniste américain a filmé ses efforts pendant 9 heures pour survivre à cet accident et remonter à la surface.

A mi-chemin entre les films 127 heures et La mort suspendue , le professeur John All, maître de conférences en géographie à l'Université de l'Ouest du Kentucky (Etats-Unis), a filmé son calvaire dans une crevasse du massif himalayen. Alors qu'il procédait à une collecte d'échantillons sur les pentes du Mont Himlung (7 126 mètres), au Népal près de l'Everest, le scientifique-alpiniste a fait une chute d'une vingtaine de mètres dans une crevasse cachée sous une épaisse couche de neige.

Un accident très violent mais qui aurait pu lui être fatal s'il n'avait pas atterri sur un pont de glace à 20 mètres sous la surface et avait poursuivi sa dégringolade vers les tréfonds de la faille, près de 100 mètres plus bas. Bloqué sur cette fragile plateforme, John All s'est ensuite employé pendant de longues heures à grimper centimètre après centimètre la paroi glacée à l'aide de son piolet, malgré les blessures causées par la chute.

Il a rebondi de multiples fois contre les parois

"Mon corps n'était que souffrance, j'étais à l'agonie", a-t-il déclaré au Telegraph jeudi 22 mai . "Mon visage a heurté la paroi, mon dos et mon ventre aussi et j'ai rebondi entre les deux faces de la crevasse. J'avais plusieurs ecchymoses et lésions au visage." L'homme portait d'importantes contusions au visage, avait un bras et des côtes cassées ainsi qu'une épaule démise. Malgré la douleur, sa volonté de s'en sortir lui a permis de retrouver la surface.

Une fois sorti, il a pu lancer un appel au secours grâce à un téléphone satellitaire. Un hélicoptère est venu à sa rescousse puis il a été emmené dans un hôpital pour être soigné. Son épaule a été remise en place 32 heures après l'accident. Les médecins ont constaté que l'humérus d'un de ses bras était cassé, de même que six côtes, raconte-t-il sur son compte Facebook . John All avait également de lourdes contusions à un genou et à un œil mais aucune blessure grave et les saignements internes s'étaient arrêtés d'eux-mêmes. Tout est bien qui finit bien mais l'alpiniste s'en sort malgré tout avec une belle frayeur et quelques heures de souffrance totale pour s'extirper de la crevasse.

Voici d'autres extraits de son calvaire après sa chute :

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter