Fatigué des excès de vitesse, il maquille sa poubelle en radar

DirectLCI
SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Pour mettre fin aux excès de vitesse devant chez lui, un graphiste a transformé sa poubelle en un faux radar à l'aide de quelques autocollants. Mine de rien, les automobilistes, même s’ils doutent de l’authenticité du radar, appuient toujours sur le frein par sécurité. Une initiative qui pourrait tout de même coûter 135 euros à son auteur.

Un radar automatique ? Raté. Il s'agit en réalité d'une simple poubelle maquillée en appareil de contrôle de vitesse par les soins de Mark Gimferre, graphiste et riverain de l'avenue de l'Europe à Castelnau-le-Lez (Hérault). Souhaitant lutter contre les excès de vitesse des automobilistes empruntant cette artère, il a décidé d'agir en mettant en place cette astuce insolite. 


"C'était un peu un ras-le-bol. Je trouvais cette idée plutôt pas mal pour limiter la vitesse sur cette avenue fréquentée par des enfants, des vélos, des poussettes",  explique-t-il à LCI. Résultat, les automobilistes lèvent le pied à la vue de la poubelle, qui, il est vrai, ressemble fort à un radar automatique. Contraint, selon lui, d'en arriver à une telle extrêmité, Mark souhaiterait l'installation de dos d'ânes qui permettraient de ralentir la circulation sur l'avenue de l'Europe.


Il n'est pas le seul : dans le secteur nombeux sont ceux à s'indigner de la vitesse trop élevée de certains conducteurs. "Je me demande comment il n'y a pas déjà eu un accident sur cette avenue", confie Pierre, kinésithérapeute, dont le cabinet est situé à quelques mètres de la "poubelle-radar". Si l'initiative est saluée par les habitants de la ville, elle pourrait toutefois coûter à Mark 135 euros pour... trouble à la circulation. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter