Insolite

INSOLITE – Un homme a envoyé par mail un tableau Excel dans lequel il consignait tous les rapports sexuels et les raisons données par sa femme lorsqu'elle refusait. Classe, non ?

Chouette, un mail de mon mari avec une pièce jointe. Une invitation surprise peut-être ? Ben non, juste le fichier Excel de nos deux derniers mois d’activité sexuelle. Ou de leur absence. Car le document contient le récit détaillé des refus de sa femme. Et ces excuses s'avèrent beaucoup plus élaborées que le sempiternelle "j’ai mal à la tête".

"Je me sens bouffie", arrive en pôle position, suivie de près par "j’ai trop mangé, trop bu, je suis épuisée, trop pressée, je me sens mal, je dois prendre une douche, je regarde le film… ". Las, un "non" radical sans explication vient ponctuer le schmilblick. Faut dire que monsieur a de l’appétit aussi et discute le bout de gras tous les jours du mois.

Le fichier rendu public sur Internet

Outrée, l’épouse "bafouée" a posté le fichier sur Reddit , un réseau social communautaire où les internautes s’en sont donnés à cœur joie. Repris par le site BuzzFeed, la joute empathie/indignation s’est échangée longtemps. Si certains se disaient écœurés du comportement du mari, la réaction de sa femme n’a pas toujours été appréciée non plus. Passe encore de publier le dit fichier. Mais n’avoir accepté de faire l’amour que trois fois en sept semaines là, non franchement, c’est pas sport.

Quitte à être dans d’aussi sales draps, l’homme aurait tout de même pu prendre le soin d’annoter aussi la qualité des rapports consentis. Lors des refus, les excuses présentées étaient bien assorties de petits commentaires acerbes. A l’excuse "je me sens sale, je dois prendre une douche" par exemple, il a ajouté : "elle ne s'est pas douchée avant le lendemain matin". Rien en revanche d’inscrit face aux trois cases "Yes". Forcément, si c'est "5 minutes douche comprise", on peut comprendre que sa compagne ne souhaite pas réitérer l’opération plus souvent. Le post original ayant été effacé de la plateforme sociale, l’histoire ne dit pas si le couple a survécu à cette farce tragi-comique.

En savoir +
Sex-addicts et toxico, même cerveau ?
Le bonheur conjugal passe par l’à poil
Sexe : oui, la taille ça compte… de temps en temps

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent