Il se fait greffer une vertèbre conçue en 3D

Il se fait greffer une vertèbre conçue en 3D

INSOLITE - En Chine, un adolescent atteint d'un cancer s'est vu remplacer une vertèbre cervicale par un implant sur mesure entièrement confectionné avec une imprimante 3D. Une première mondiale.

Aussi ressemblante qu'une véritable vertèbre, les os la composant en moins. Pour la première fois au monde, un jeune chinois de 12 ans s'est vu greffer une vertèbre entièrement faite à partir d'une imprimante 3D. L'opération a eu lieu à l'hôpital universitaire de Pékin et le petit patient se porte bien depuis. Mi-août, le jeune homme est blessé pendant un match de football et est transporté à l'hôpital. Sur place, les médecins n'ont pas d'autres choix que de lui retirer une vertèbre cervicale (au niveau du cou), après y avoir localisé une tumeur.

L'option la plus classique pour la remplacer est la pose d'un implant traditionnel qui nécessite de longue semaine de convalescence. Mais les médecins ont voulu faire preuve d'ingéniosité en imprimant la vertèbre avec une imprimante 3D . Une idée sur laquelle l'équipe médicale planchait depuis plus de cinq ans. Ce procédé a ses avantages, car l'implant "imprimé" sur mesure s'adapte parfaitement à la morphologie du petit patient, dont le squelette n'a plus besoin d'être fixé avec des vis.

"Le corps s'adapte mieux"

"Avec les techniques traditionnelles, la tête du patient doit être soutenue par des broches après la chirurgie, explique Liu Zhongiun, le médecin en charge de l'opération. Un processus laborieux, qui doit durer au minimum trois mois. La tête du patient ne doit pas toucher le lit, même quand il se repose. Mais parce que l'implant 3D permet de reproduire parfaitement la forme d'une vertèbre, le corps s'adapte beaucoup plus rapidement". Quelques jours après l'opération, le garçon est en bonne voie de guérison, même s'il ne peut toujours pas parler.

Le recours à l'imprimante 3D se fait de plus en plus importante dans le médical, au point de révolutionner le domaine. Os, cellule, peau, cartilage artificiel… de nombreux hôpitaux ont déjà eu recours à cet outil pour leur patient . L'outil sert aussi pour des utilisations plus insolites, comme la conception de vêtements, d'instruments de musique et même d'aliments en tout genre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.