Ivre, il tente de détourner un avion sur Sotchi

Ivre, il tente de détourner un avion sur Sotchi

Insolite
DirectLCI
FRAYEUR - Un avion parti de Kharkov a fait l'objet d'une tentative de détournement de la part d'un passager ukrainien, vendredi après-midi. L'appareil, que l'homme, ivre, souhaitait emmener à Sotchi, où ont lieu les Jeux Olympiques d'hiver, a finalement atterri à Istanbul et le pirate de l'air présumé arrêté.

La question de la sécurité à Sotchi est sur toutes les lèvres. Et continuera à l'être après qu'un passager ukrainien a tenté vendredi de détourner un avion de la compagnie turque Pegasus vers la station balnéaire russe, où a été donné le coup d'envoi des 22e Jeux Olympiques d'hiver .

L'appareil, un Boeing 737-800 parti de la ville ukrainienne de Kharkov, a atterri en urgence à 17h05 à l'aéroport Sabiha Gökcen d'Istanbul. Le pirate de l'air présumé y a été appréhendé par les forces spéciales turques vers 21 heures, a annoncé le gouverneur d'Istanbul, Hüseyin Avni Mutlu. "Lors de l'évacuation des passagers de l'appareil intervenu à la suite d'une négociation avec le pirate de l'air, un commando s'est infiltré dans l'avion et a rapidement maîtrisé l'homme", a ajouté le dirigeant. Légèrement blessé lors de l'opération, le forcené, "en état d'ébriété avancé" selon un porte-parole des services de sécurité d'Ukraine cité par l'agence ukrainienne Interfax, a été conduit dans un poste de police pour y être interrogé.

Il menace de faire exploser une bombe

L'homme, qui ne portait ni arme ni engin explosif, menaçait de faire exploser une bombe si l'appareil, qui transportait 110 passagers tous sains et saufs, ne prenait pas la direction de Sotchi, a fait savoir le secrétaire d'Etat turc aux Transports, Habib Soluk. Les médias turcs assurent que le passager ukrainien, un homme âgé de 45 ans, a, en vain, tenté de forcer la porte pour accéder au cockpit. Les pilotes ont alors donné l'alerte et l'armée de l'air turque fait décoller deux chasseurs F16 pour escorter l'avion jusque sur les rives du Bosphore.

La crainte d'attentats est vive à Sotchi , où quelque 37 000 hommes en armes sont chargés d'assurer la sécurité des athlètes et des visiteurs à l'occasion des 22e Jeux Olympiques d'hiver. Le président russe, Vladimir Poutine, s'est engagé à faire des JO de Sotchi, les plus chers de l'histoire olympique avec un budget estimé à plus de 36 milliards d'euros, "les jeux les plus sûrs de l'histoire".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter