Jésus était-il marié ? Le papyrus qui l'affirme serait authentique

Jésus était-il marié ? Le papyrus qui l'affirme serait authentique

DirectLCI
RELIGION - Le papyrus évoquant la "femme de Jésus" serait bien un vrai. Il remonte au temps des "chrétiens anciens", selon une analyse scientifique menée par des Américains.

Les paroles s'envolent, les écrits restent. Selon une étude américaine, le papyrus (re)découvert en 2012 et sur lequel on peut lire que Jésus avait une femme serait bien un document original. Karen King, professeur d’histoire à la Harvard Divinity School, affirme dans une étude rendue publique jeudi 10 avril que ce document remonterait aux "chrétiens anciens" (c'est-à-dire entre le VIe et le IXe siècle) et serait donc bien authentique, contrairement aux soupçons du Vatican et de nombreux historiens quant à sa véracité.

Sur ce document, qui mesure 3,8 sur 7,6 cm et appartient à un mystérieux collectionneur privé qui souhaite rester anonyme, on peut lire en copte : "Et Jésus leur a dit, 'ma femme'…" ainsi que "Elle sera capable d'être ma disciple". Jésus aurait-il été marié ? C'est ce que laisse penser ce papyrus dont la matière, l'encre ainsi que l'écriture et la structure grammaticale ont été analysés afin de dater le document.

Scientifiquement prouvé mais...

Trois laboratoires d'universités américaines (Harvard, Columbia et le Massachusetts Institute of Technology) ont utilisé plusieurs techniques pour authentifier ce papyrus. Ils ont eu recours à la spectroscopie pour tester l'encre ou encore à la datation par radio carbone. Le bilan est sans équivoque : "Ces experts ont conclu que la composition chimique du papyrus et son oxydation correspondent à des vieux papyrus, comme celui de l'évangile de Saint Jean", peut-on lire dans l'étude.

Des preuves scientifiques qui ne convainquent pas tous les historiens, indique LeMonde.fr . Leo Depuydt, égyptologue à l'université Brown (Etats-Unis), explique qu'il est aisé de se procurer un papyrus vierge "d'époque" et que l'analyse de l'encre utilisée sur le document permet seulement de conclure que sa composition est similaire à celle de l'encre ancienne mais pas forcément qu'elle date réellement de cette ère. Elle peut en effet être aisément reproduite avec de la suie de bougie et de l'huile.

Surtout, l'historien a relevé des "erreurs grammaticales grossières". Il affirme que "l'écriture des mots, à l'exception de 'la femme de Jésus', est identique à celle de l'évangile de Thomas, un texte ancien découvert en 1945." L'égyptologue ne peut croire à une coïncidence. Et vous ? 

A lire aussi : Un mystérieux papyrus copte sème le trouble sur un possible mariage de Jésus

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter