VIDÉO - Pourquoi les enfants se déguisent-ils en monstres pour Halloween ?

DirectLCI
TRADITION – Comme chaque année, ce mardi 31 octobre, nous célébrons la fête d’Halloween. Cette tradition, quoique de moins en moins présente en Europe, provient du Vieux continent.

Les fans de monstres (et de déguisements) peuvent se réjouir : Halloween, c'est ce mardi. Pour cette fête célébrée chaque année le 31 octobre, les enfants sortent leurs plus beaux costumes pour aller demander des bonbons et se faire peur. Mais d’où vient cette fascination annuelle pour les fantômes ?


Quoique davantage célébrée aux États-Unis, cette tradition puise ses origines en Europe. Il faut remonter il y a 2000 ans pour comprendre sa naissance. Dans la culture celte, et notamment en Irlande, le début de l’hiver faisait l’objet de grandes célébrations. Les druides, qui craignaient l’intrusion d’esprits maléfiques, allumaient de grands feux pour les chasser et encourageaient les villageois à revêtir des déguisements effrayants.

Voyage au-delà de l’Atlantique

Cette coutume s’est cependant perdue depuis l’an 610, lorsque le pape Boniface IV a instauré la Toussaint début novembre pour christianiser les fêtes païennes. Halloween (une contraction pour "All hallows eve", littéralement "la veille de tous les saints") a traversé l’Atlantique bien plus tard, avec la vague d’immigration irlandaise aux États-Unis. Avec cette célébration, un autre mythe celte s’est implanté en Amérique : celui de Jack O’Lantern.


Selon la légende, Jack était si mauvais qu’il fut condamné à errer dans le noir entre le paradis et l’enfer. Pour s’éclairer, il a créé une lanterne creusée dans un navet. Avec le temps, ce légume est devenu une citrouille ou un potiron, encore aujourd’hui l’un des grands symboles d’Halloween. Après s’être exportée aux États-Unis, la tradition irlandaise revient aujourd’hui en Europe, marquée cette fois par la coutume des Américains qui, eux, ne se déguise pas qu’en monstres.

Plus d'articles

Sur le même sujet