La belle histoire de l’internaute contacté par Netflix qui s’inquiétait pour sa santé était un hoax

La belle histoire de l’internaute contacté par Netflix qui s’inquiétait pour sa santé était un hoax

DirectLCI
FAUX - L’histoire avait fait le tour du web : un internaute, qui avait trop regardé "The Office", avait été contacté par Netflix qui s’inquiétait pour sa santé.

C’était plutôt une jolie histoire, qui aurait pu se terminer en jolie morale sur les bienfaits des réseaux sociaux. Mais qui était, en fait, un faux. L’histoire d’un internaute, qui, ayant trop regardé la télévision, avait reçu un mail de la plateforme de vidéos Netflix, pour s’assurer de sa bonne santé. Le garçon avait en effet visionné 188 épisodes de la série "The Office" en une semaine, soit environ 10 heures d’écran par jour. 


Un tel "flicage" aurait pu effrayer, mais l’internaute en question semblait avoir plutôt bien pris et reçu ce message, disant traverser à ce moment-là une phase de dépression. Une "affaire" notamment rapportée sur le site PizzaBottle, et reprise par plusieurs médias français, dont LCI. 

En vidéo

Les téléphones portables, une source précieuse de données pour la police scientifique

Un réseau qui interpelle ses utilisateurs

Sauf que, visiblement, Netflix n’a jamais fait ça. Le service de presse assure à France Info que la maison-mère américaine n’a jamais contacté ses membres pour ce genre de raisons. "Netflix ne contacte jamais ses membres pour interagir avec eux sur leurs habitudes de consommation", explique la plateforme de streaming au site d'infos. 


"Nous envoyons parfois des e-mails à nos utilisateurs, mais uniquement pour leur faire part de recommandations de contenus qu'ils pourraient apprécier". Alors cette jolie histoire serait en fait une "fausse information qui tourne sur internet depuis longtemps". Selon France Info, l’origine du hoax pourrait être un article d’une site parodique américain, The Onion, de 2013, qui racontait qu’un utilisateur avait été contacté par la plateforme pour avoir regardé l’intégralité de la série "Sons of Anarchy". 

Reste que Netflix dispose tout de même d’une masse de données sur ses utilisateurs, et ce qu’ils regardent. Pour preuve, un peu avant les fêtes, le community manager de la plateforme avait ainsi épinglé sur le réseau "les 53 internautes qui ont regardé le film 'Un prince de Noël' 18 jours d’affilée", et leur avait demandé : "qui vous a fait du mal ?"

La blague était plus ou moins bien passée chez les internautes. 

Car si beaucoup sont sans doute conscients que la plateforme dispose d'une inestimable quantité d'informations sur eux, la plupart ne s'attendent pas forcément à ce qu'ils interpellent les consommateurs en public...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter