La belle histoire du jour : 60 ans après, une Bretonne découvre que son père GI est toujours en vie !

La belle histoire du jour : 60 ans après, une Bretonne découvre que son père GI est toujours en vie !

Insolite
DirectLCI
INSOLITE – Fille d'un GI débarqué en Normandie en 1944 et reparti aussi sec, une Finistérienne, aujourd'hui âgée de 68 ans, est finalement parvenu à l'identifier. Toujours en vie malgré ses 100 printemps, il habite aujourd'hui à Los Angeles où sa fille doit le retrouver en mars.

La quête des origines a porté ses fruits. Fille d'un GI américain débarqué en France en 1944 et reparti sans laisser de trace, Françoise Contreau, une Bretonne de Penmarch (sud-ouest du Finistère) n'a jamais connu son père. Jusqu'à ce qu'elle le retrouve en décembre dernier, rapporte Le Télégramme .

A l'été 1944, le sergent Robert Joseph Garcia débarque en Normandie. A Cherbourg, il fait la connaissance d'Andrée, qui vient de perdre son mari et de trouver une place dans l'hôtel-restaurant d'une amie. La suite, c'est Françoise Contreau qui la raconte à Ouest France  : "J'ai été conçue en janvier 1945. L'armistice a eu lieu en mai 1945. En juin, son bateau a appareillé. Je ne l'ai donc jamais vu, et maman n'avait qu'une photo !"

S'il est parti sans laisser d'adresse, le sergent Garcia demande néanmoins à sa sœur d'envoyer des colis à son ancienne amante. "J'ai vécu toute ma vie sans père ! Mais j'ai toujours pensé à lui", confie la Bretonne, aujourd'hui âgée de 68 ans. Or il y a trois ans, elle rencontre Yves Galès qui devient son compagnon. Passionné de généalogie, il va l'aider dans sa quête des origines.

Une famille dans le Nouveau-Mexique

Yves épluche les registres, notamment ceux tenus par les Mormons, en quête d'un éventuel Robert Joseph Garcia. "Des Robert Garcia, aux États-Unis, le recensement en donne 40 000 ! Des Garcia, j'en ai peut-être passé 100 000 en revue !", détaille-t-il à Ouest France. Mais les efforts finissent par payer. La famille Garcia est finalement identifiée. Elle réside près d'Albuquerque dans le Nouveau-Mexique. Vers Noël, Yves et Françoise envoient une lettre à Ernest Guibson, un cousin de Robert.

Et le 21 janvier, le couple reçoit un courrier des Amériques, expédié par Ernest qui leur apprend que Robert est toujours vivant et qu'il vient même de fêter ses 100 ans. Après un contact téléphonique, Françoise et Yves ont décidé d'aller voir Robert à Los Angeles en mars. Lui ne s'est jamais marié et n'a eu d'autre enfant que Françoise. "Moi j'arrive avec quatre enfants, six petits-enfants et un arrière-petit-fils, qui est né le 25 janvier !" confie la Bretonne à Ouest France, impatiente à l'idée de retrouver ce père qu'elle n'a jamais connu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter