La belle histoire du jour : depuis 20 ans, ils vivent avec l'ours qu'ils ont sauvé

Insolite

COMPAGNIE – Un couple russe a secouru et adopté un ours alors qu’il n’avait que trois mois. Depuis, l’ursidé de 300 kg est devenu un membre de la famille à part entière et participe au quotidien de la maison depuis deux décennies.

Stepan n’est pas un animal de compagnie comme les autres. Pour être exact, ce n’est pas un animal de compagnie du tout. Stepan est un ours brun de 2m20 et de 300 kg. Et ce plantigrade vit depuis plus de vingt ans dans une maison en Russie, près de Moscou, avec le couple qui l’a sauvé alors qu’il n’était qu’un ourson.

Svetlana et Yuriy Panteleenko l’ont recueilli à l’âge de trois mois. Le petit Stepan avait été trouvé dans "un état déplorable" par des chasseurs, abandonné des siens, explique le couple sur le site officiel de leur ours . Les deux Moscovites ont soigné et nourri l’ourson, qui s’est naturellement pris d’affection pour eux.

Une amitié hors du commun

Aujourd’hui, Stepan vit en liberté dans la maison et le jardin des Panteleenko. Il partage leurs repas (25 kg de poisson, de légumes et d’œufs par jour pour nourrir la bête, tout de même), joue à la balle, écoute Yuriy raconter des histoires, fait des siestes sur le canapé et arrose même les fleurs du jardin.

À LIRE AUSSI >>  Sauvé de la torture, cet ours s’éclate dans l’eau pour la première fois

Cette docilité, inhabituelle pour les animaux de son espèce, a même permis à l’ours de devenir une star. Il apparaît dans de nombreux films russes, des publicités, ou encore des shootings photos – parfois étranges. L’ours est un animal emblématique en Russie, pays où il est le plus présent au monde, avec 120.000 individus (et seulement  17.000 en Europe ).


Un compagnon interdit en France

Cependant, s’il vous prend l’envie d’adopter un ours, attendez un peu. Outre qu’il s’agit d’un prédateur carnivore, la France a  une législation très stricte  quant à la faune sauvage en captivité. L’ours étant un animal classé sur la liste rouge de l’UICN français, il ne peut être élevé par un simple particulier.

À LIRE AUSSI >> Elle élève des renards abandonnés dans sa maison

Outrepasser la loi pour votre ami ours pourrait par ailleurs vous coûter jusqu’à 9000 euros d’amende et 6 mois de prison. Mieux vaut laisser ces grands mammifères tranquilles dans leurs forêts.

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Ils sauvent un éléphant bloqué dans une canalisation

Lire et commenter