La belle histoire du jour : ils sauvent 35 chihuahuas d’un élevage abandonné

DirectLCI
SAUVETAGE – Abandonnés dans une maison à Beaurevoir dans l’Aisne, deux molosses et 35 chihuahuas dont six chiots ont été secourus par la fondation 30 Millions d’Amis. Ces animaux, issus d’un élevage délaissé, vivaient dans leurs excréments.

Pour 37 chiens, l’enfer est fini. À Beaurevoir dans l’Aisne, deux molosses enfermés dans un carré d’herbe rempli d'outils tranchants et 35 chihuahuas retenus dans des box insalubres croupissaient dans des conditions sordides. Grâce à l’intervention de deux sauveteurs sous la bannière de 30 Millions d’Amis, ces petits chiens ont vu la couleur du ciel, probablement pour la première fois mi-novembre. 


Les chiens faisaient en réalité partie d’un élevage. "L’éleveur et propriétaire du terrain a vendu la maison mais pas le cheptel", explique Arnauld Lhomme, enquêteur pour la fondation et membre de l’équipe d’intervention, interrogé par LCI. "Le nouvel acquéreur a vu avec son notaire pour se débarrasser des animaux." Après une première enquête, et le triste constat des conditions de vie de ces chiens, "le procureur a décidé d’organiser la saisie".

"L’un des chiens a une énorme grosseur sous la hanche et un autre ne peut plus lever ses pattes arrières."Arnauld Lhomme, enquêteur pour la fondation 30 Millions d’Amis

À l’intérieur de cette grange, où régnait "une odeur pestilentielle", les deux intervenants ont observé que les chiens vivaient dans leurs propres excréments. "Trois mères ont mis bas dans des cages à lapins", s’indigne le sauveteur. "L’un des chiens a une énorme grosseur sous la hanche et un autre ne peut plus lever ses pattes arrières", ajoute-t-il.

Craintifs, les chiens se sont cependant laissés faire, sentant la bienveillance des deux hommes. "Les animaux de refuge sont en général très reconnaissants. Ce sont des chiens qui débordent d’amour", constate Arnauld Lhomme. Pour l’heure en quarantaine, ils ont été placés dans un refuge à Saint-Hilliers (Seine-et-Marne) et reçoivent tous les soins nécessaires. 

Pour ces chiens d’un mois à dix ans environ, qui ont probablement toujours vécu en box, "il y a tout à faire", constate l’enquêteur. "Il faut les habituer à marcher en laisses, ils ne savent pas ce qu'est un bruit de voiture… Ils sortent d’une 'machine' à faire les petits." Pour lui, le problème des élevages abusifs n’est malheureusement pas rare, surtout concernant les chihuahuas. "Ces chiens sont victimes de la mode", déplore-t-il. 

"Dans ce cas, cette personne qui est éleveur depuis 30 ans a été dépassée par des soucis familiaux." Une plainte a été déposée pour "mauvais traitements". En attendant la décision du parquet qui peut prendre plusieurs longues semaines, la fondation a la garde des animaux. Ils seront placés en famille d’accueil (plus de renseignements sur ce lien) pour recevoir l’affection qu’ils méritent et apprendre à vivre leur vie de chien, la vraie.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter