La belle histoire du jour : les derniers animaux du "pire zoo du monde" à Gaza sont enfin libres

Insolite
LIBERTÉ - Grâce à l’intervention de deux associations de protection animale, le zoo de Khan Younis à Gaza, où les animaux affamés mourraient les uns après les autres, est enfin vide. Après de longues négociations, les 15 derniers pensionnaires ont rejoint des refuges adaptés.



Laziz vivait dans un cimetière. Ce tigre de huit ans, le dernier de la bande de Gaza, était il y a peu encore le "clou" d’un bien triste spectacle au zoo Khan Younis, dont les allées sont jonchées de lions, reptiles et autres macaques momifiés et gisant au sol. Mais une autre vie attend le grand félin et les derniers survivants du lieu, évacués le 23 août par deux associations de protection des animaux.

"Le pire zoo du monde"


Sur les 60 cages du zoo, seules 15 étaient encore occupées. Les autres pensionnaires du parc animalier – qui recensait 100 individus à son ouverture en 2007 - ont souffert des six années de guerre opposant le gouvernement palestinien du Hamas et les forces israéliennes, entre 2008 et 2014. Ceux qui n’ont pas péri sous les bombes sont morts de faim, faute de visiteurs pour approvisionner les caisses du zoo.

Les cadavres sont volontairement exposés par le propriétaire de ce lieu désolé, qui s'est improvisé taxidermiste après l'hécatombe de ses bêtes. Cette ambiance morbide a même valu à ce charnier de 2000 mètres carrés le titre de "pire zoo du monde". Les derniers survivants, dont Laziz, une biche qui a perdu son faon, un pélican aux ailes atrophiées, un couple de porc-épics, une tortue ou encore une autruche au plumage mité, végétaient jusqu'alors sans soin ni nourriture.

La fin du cauchemar

Mais le 23 août, l’enfer de ces 15 laissés pour compte a pris fin. À l’issue de près d’un an de négociations, l’association Four Paws et la fondation française 30 millions d’amis ont réussi à obtenir les autorisations des autorités palestiniennes et israëliennes pour évacuer Laziz et ses 14 comparses.

En débarquant une large équipe de soigneurs, les deux organismes ont réparti les animaux dans des refuges adaptés à leurs espèces, comme le montre une vidéo postée le 1er septembre par l’association. Le tout en seulement 24 heures.

Une nouvelle vie pour les animaux

"La plupart des animaux a rejoint le centre New Hope en Jordanie", précise Four Paws dans un communiqué. "Mais Laziz fera le plus long voyage jusqu’à LionsRock, notre grand refuge pour félins en Afrique du Sud", poursuit l’association. 

Le tigre qui refusait de se nourrir dans sa cage de 12 mètres carré, a rejoint un parc de 8000 mètres carrés, équipé de branchages et d’un point d’eau pour se rafraîchir. Pour ces animaux sortis d'affaire, "c’est le début d’une vie meilleure", concluent les sauveteurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter