La belle histoire du jour : miraculeux sauvetage de deux chatons "postés" par erreur

La belle histoire du jour : miraculeux sauvetage de deux chatons "postés" par erreur

DirectLCI
TROP MIGNON - Mouse et Wifi, deux chatons trouvés dans un carton expédié par la Poste, reviennent de loin. Mais ils vont bien.

"Il n'y [avait] pas marqué La Poste" sur le carton, alors une chatte américaine a eu la malheureuse idée d'y blottir ses deux chatons dans un nid de câbles en fibres de verre. Leur mère les y a laissés seuls juste après avoir mis bas, le temps sans doute d'aller chercher sa pitance. C'est qu'il en faut des calories pour allaiter des nouveau-nés.

La mauvaise nouvelle est que cette chatte ne reverra sans doute jamais ses petits. La bonne est qu'ils sont en vie. Sans la diligence de l'entreprise de transport et du destinataire, ce n'était pas du tout acquis. En effet le colis, refermé sans que personne ne s'aperçoive de leur présence, a été acheminé d'un entrepôt dans la région de Los Angeles à un bureau de la société Cox Communications à San Diego. Soit un périple de quelque 180 kilomètres.

Mouse et Wifi, logés, blanchis, nourris

Fort heureusement, la livraison n'a pas traîné et, à l'arrivée, un manutentionnaire a très vite ouvert le carton, découvrant les deux animaux, affamés, leur cordon ombilical tout juste rompu encore au ventre. Un miracle que durant le transport en camion ou son déchargement, le carton n'ait pas été maltraité, a commenté l'employé.

Heureux hasard, il se trouve qu'un neveu de monsieur Collins, le héros du jour, travaille pour la section locale de la " Humane Society ", un équivalent de notre Société protectrice des animaux. JC Collins n'en est toujours pas revenu : en 34 ans de carrière il en avait vu des vertes et des pas mûres, mais jamais rien déballé de tel.

Un coup de fil plus tard, les deux petits chats noirs, qui ont désormais des noms, Mouse et Wifi, étaient pris en charge par l'organisation, et sont depuis surveillés en permanence et nourris au biberon toutes les deux à trois heures. Les nourrissons se portent comme des charmes, ils seraient même un peu grassouillets pour leur âge, a indiqué une soigneuse, et dans quelques semaines, quand ils seront suffisamment autonomes, ils trouveront sans aucun doute un foyer d'adoption. On l'espère, sans être séparés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter