La belle histoire du jour : un millionnaire a tout dépensé pour transformer un abattoir en refuge pour chiens

La belle histoire du jour : un millionnaire a tout dépensé pour transformer un abattoir en refuge pour chiens

TOUCHANT – En Chine, Wang Yun était un chef d’entreprise millionnaire. Quatre ans plus tôt, alors qu’il avait perdu son chien, il a décidé de tout quitter et de dépenser sa fortune en créant un refuge pour sauver des centaines d'animaux menacés par le marché de la viande.

En 2012, Wang Yun possédait plus de sept millions de yuans (950.000 euros). Chef d’entreprise dans la construction à Changchun dans la province chinoise de Jilin, Wang Yun a toujours adoré les chiens. Mais ce millionnaire de 29 ans ne pensait pas que ces animaux changeraient sa vie.

Un jour, son propre chien a disparu. "Mes amis ont suggéré que j’aille regarder vers l’abattoir, juste au cas où il aurait été attrapé et destiné à être tué", raconte-t-il selon China Plus News. "Je me suis arrêté à l’abattoir pendant près d’une semaine mais je n’ai jamais retrouvé mon chien."

"Quand je marchais près d’eux, ils me fixaient, dans l’espoir que je les libère de leur misère."- Wang Yun

Wang Yun a perdu son chien. À la place, il a découvert la dure réalité du trafic de viande en Chine. Chiens errants, parfois volés à leurs propriétaires... toutes sortes d'animaux se côtoyaient dans leurs prisons rouillées. "J’ai vu beaucoup de chiens magnifiques. Ils étaient tous en cage, remplis d’effroi. Quand je marchais près d’eux, ils me fixaient, dans l’espoir que je les libère de leur misère", se souvient-il.

Choqué par ce spectacle, le jeune homme a donc décidé de dépenser une partie de sa fortune pour racheter l’abattoir et fonder un refuge pour ces chiens condamnés à tort, raconte The Shanghaiist. Depuis, Wang Yun a sauvé plus de 2000 chiens grâce à des opérations de sauvetage pour intercepter les camions illégaux de chiens destinés aux boucheries. Une tâche difficile puisqu'en Chine, aucune loi ne protège les animaux et les actions des sauveteurs sont souvent considérées comme illégales.

Ruiné mais déterminé à poursuivre sa mission

À raison de près de 200 chiens en permanence dans le refuge, cet ami des animaux occupe désormais son temps et a investi toute sa fortune dans le bien-être des chiens, les nombreux soins nécessaires et la nourriture. Il chercher ensuite des familles pour que chaque animal ait un avenir meilleur.

Endetté, Wang Yun doit désormais jongler entre plusieurs petits travaux pour nourrir toutes ses bouches. Mais grâce au soutien actif des bénévoles, le refuge tient debout. "Je vis désormais une vie très frugale mais malgré cela je trouve mon travail suffisamment gratifiant pour continuer", déclare-t-il. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Variant Omicron : l'Afrique du Sud devrait rapidement passer les 10.000 contaminations quotidiennes

    Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

    VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

    Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

    VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.