La première Britannique autorisée à combattre au front est une transsexuelle

La première Britannique autorisée à combattre au front est une transsexuelle
Insolite

BOUGER LES LIGNES - Chloe Allen, un soldate britannique de 24 ans avait rejoint l'armée il y a 4 ans sous le nom de Ben. Elle a été présentée samedi 17 septembre comme la première femme autorisée à combattre au front.

Elle sera la première Britannique à combattre en première ligne. Chloe Allen, soldate transsexuelle de 24 ans qui avait rejoint les Scott Guards il y a quatre ans alors qu'elle s'appelait encore Ben a obtenu, samedi 17 septembre, l'autorisation de servir au front après avoir reçu celle de changer de sexe et de nom le mois dernier et de rester dans l'armée, rapporte The Sun.

Le courage d'une pionnière

Début juillet, sur recommandation de l'armée britannique, le gouvernement avait annoncé accepter de lever l'interdiction pour les femmes de combattre en première ligne. Une mesure qui devait entrer en fonction cette année. "Je suis ravi d'avoir notre première femme servant dans une unité de combat rapproché", s'est félicité le général James Everard, commandant de l'armée en opération, dans les colonnes du Sun. Il a également salué "le courage" de la soldate Allen "pour être une pionnière" avant de lui souhaiter tout le succès possible.

Ce n'est pas si terrible que ce que croient les gens et c'est plus facile quand vos collègues et vos patrons sont derrière vous- Chloé Allen

De son côté, Chloe Allen a confié qu'elle aimerait "inspirer les gens pour qu'ils soient juste eux-mêmes". Elle a également salué ses collègues pour leur soutien : "Si tant est que nous soyons dans un vaste monde hostile, ce n'est pas si terrible que ce que croient les gens et c'est plus facile quand vos collègues et vos patrons sont derrière vous".

Les femmes qui représentent actuellement 10% des effectifs du personnel militaire britannique étaient jusqu'à présent autorisées à opérer sur le front, mais pas à participer à des missions au contact avec l'ennemi. Le règlement les excluait de l'infanterie et de tous les corps armés qui pourraient les exposer à des situations de combat rapproché. D'ici la fin 2018, d'autres corps comme un régiment de l'armée de l'Air spécialisé dans la défense des aérodromes seront également accessibles aux femmes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent