La question de la semaine : pourquoi a-t-on l’impression de vivre les choses deux fois ?

Insolite

DÉJÀ-VU – La sensation de revoir ou de revivre une scène pour la deuxième fois est un phénomène très courant. Dans une étude récente, des chercheurs ont observé pour la première fois l’activité du cerveau lorsque ces déjà-vus font surface. On fait le point sur ce qui se passe dans votre tête.

Les faits

Vous avez déjà lu cet article ? Ou tout du moins, vous avez la sensation étrange, comme un vague souvenir inconfortable, d’avoir été au même endroit, dans les mêmes vêtements, avec les mêmes personnes, en train de lire un article sur le même thème. Mais voilà : vous avez beau creuser, impossible de vous souvenir quand. Et devinez quoi, ces impressions de déjà-vu sont tout aussi mystérieuses pour la science. Jusqu’à aujourd’hui.

Pourquoi

Comme pour toute énigme scientifique, le déjà-vu a fait l’objet de nombreuses hypothèses. Et a priori, il ne s’agit pas d’un bug de la matrice. D’aucuns prétendent qu’il s’agit de réminiscences de votre vie antérieure, avant réincarnation, voire d’une manifestation d’un quelconque monde parallèle. D’autres suppositions, plus crédibles dans le monde des tubes à essai, défendent qu’il s’agit d’un sentiment de familiarité lié à des similitudes avec des expériences passées, que vous les ayez réellement vécues, rêvées ou simplement imaginées.

via GIPHY

En somme, vous vous êtes un beau jour imaginé en tutu rose et, lors de votre premier cours de danse (en tenue), paf, vous voilà saisi d’un incontrôlable déjà-vu. Autre postulat : il s’agirait d’un bug de votre cerveau, qui enregistrerait deux fois simultanément la même scène présente. Vos méninges percevraient en double votre scène de tutu rose, et ne parviendraient pas à retrouver ce souvenir dans votre mémoire à long terme (puisque, pauvre de vous, vous êtes justement en train de le vivre).

Voir le déjà-vu, un challenge

Toutes ces pistes n’ont cependant jamais été vérifiées, pour la simple et bonne raison que personne n’avait jusqu’alors observé l’activité du cerveau lorsque ces déjà-vus surviennent. Et pour cause : ils sont aussi imprévisibles que fugaces. C’est pourquoi Akira Robert O'Connor, un chercheur en psychologie et neuroscience à l’université de Saint Andrews au Royaume-Uni a décidé de les provoquer en laboratoire pour connaître le fin mot de l’histoire.

Dans une étude présentée en août lors d’une conférence à Budapest, selon le site New Scientist , il a observé les réactions cérébrales de 21 volontaires. Pour recréer le déjà-vu, il a proposé une liste de mots, comme "lit, oreiller, nuit, rêve", suggérant le mot "sommeil". Il a ensuite demandé aux participants si l’un des mots cités commençait par la lettre "S". Les volontaires répondaient par la négative, prenant conscience que ce mot n’était pas présent dans la liste. En leur demandant par la suite s’ils avaient entendu ce mot, les intéressés avaient créé un sentiment de déjà-vu.

via GIPHY

Grâce à  l’IRMf , le chercheur a constaté que la partie du cerveau sollicitée par le déjà-vu serait, non pas la mémoire, mais le lobe frontal, haut-lieu de la prise de décision chez l’humain. Cette activité serait provoquée par le système de vérification des souvenirs. Il s’agirait donc d’un conflit entre ce que nous avons réellement vécu et ce que nous pensons avoir vécu.

Conclusion

Mieux encore, ce qui était jusqu’alors considéré comme un trouble ou un défaut de la mémoire, serait bien au contraire un signe de bonne santé. Pour revenir au tutu rose, si vous avez la sensation de revivre cette scène, cela signifierait que votre cerveau cherche une correspondance dans ses "archives" – et donc qu’il fonctionne correctement. Les jeunes, réputés pour avoir une meilleure mémoire, sont d’ailleurs bien plus concernés par les déjà-vus.

"Si le système de vérification général est en déclin, vous serez moins aptes à identifier une erreur dans les souvenirs", défend Akira Robert O'Connor. Pas de panique toutefois, si vous n’avez jamais vécu de déjà-vu, cela signifierait que votre cerveau ne fait pas d’erreur du tout. Cette découverte sur le mystère du déjà-vu reste cependant à confirmer par la communauté scientifique, ce qui serait, en l’occurrence, du jamais vu.

LA QUESTION DE LA SEMAINE DERNIÈRE >> Pourquoi les hommes ont-ils des érections matinales?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter