La question de la semaine : pourquoi les boutons sont-ils inversés sur les chemises des hommes et des femmes ?

La question de la semaine : pourquoi les boutons sont-ils inversés sur les chemises des hommes et des femmes ?

GUERRE DES BOUTONS – L’aviez-vous remarqué ? La différence des sexes s'applique aussi à la chemise. Et plus particulièrement grâce à la couture des boutons. Comment expliquer cette bizarrerie textile ?

Mystère à la rédac’ de LCI. Entre deux people, un procès et quelques harangues politiques, le temps se fige : sur le chemisier de Johanna, les boutons sont cousus à gauche. Sur la chemise de Matthieu, au contraire, ils sont fixés à droite. La seconde suivante, chacun plonge dans son propre décolleté, tâte le revers de son étoffe, tourne et retourne ses boutons, aventure un doigt dans un trou de tissu, compare – journalisme oblige – sa liquette à celle de son prochain. Il faut finalement constater l’évidence : en matière de chemises, les hommes et les femmes ne sont pas égaux.

Une histoire de coquettes

Si nous ne pouvons que constater cette disparité textile, sans en pouvoir changer le cours, il est toutefois de notre auguste mission d’en révéler les causes. Il faut remonter au XVIIe siècle pour comprendre ce boutonnage inversé. Alors que les petites gens se contentent de larges morceaux de tissus, les coquettes s’apprêtent dans leurs salons, avec force perruques et frou-frous. Dans les hautes sphères sociales, la mode est aux boutons. 

Les hommes s’habillaient seuls. La population était (déjà) majoritairement droitière. Les premiers tailleurs de chemises d’apparat les avaient donc conçues avec une rangée de boutons sur la droite et les boutonnières sur la gauche, par commodité. Les femmes, quant à elles, étaient souvent assistées de servantes, qui s’occupaient de les habiller. Pour faciliter leur travail, les chemises féminines étaient cousues avec des boutons sur la gauche. Cette tradition s’est ensuite perpétuée chez les stylistes et se retrouve aujourd’hui sous nos cols. La rédaction peut désormais dormir tranquille.

Lire aussi

    En vidéo

    Une mauvaise texture de coton à l'origine de l'état de la chemise de Valls ?

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

    Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

    Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

    Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

    Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.